MDJS 1100X150 VA CHRONO

Liverpool a remporté son dix-huitième match sur dix-neuf contre Wolverhampton (1-0) dimanche à Anfield Road, tandis qu’Arsenal est retombé dans ses travers contre Chelsea malgré l’arrivée de Mikel Arteta.

Une semaine après avoir remporté la Coupe du monde des clubs face à Flamengo (1-0, a.p.), et trois jours après une démonstration de force à Leicester (4-0), Liverpool a offert une dernière victoire à ses fans pour cette année historique. Cela fait maintenant 50 rencontres que les Reds n’ont plus connu la défaite à domicile.

La formation de Jürgen Klopp pourra aborder 2020 au chaud: 13 points d’avance sur son dauphin Leicester, et l’espoir toujours plus grand de conquérir son premier titre de champion d’Angleterre depuis 1990.

Sept mois après avoir remporté la Ligue des champions, Liverpool reste insatiable, comme l’a démontré cette nouvelle performance face à la solide équipe de Nuno Espirito Santo, 8e après cette défaite.

Arsenal, malgré l’arrivée de Mikel Arteta, a souffert du manque de confiance et a encore été patent dans les dix dernières minutes du match contre Chelsea (1-2).

Devant au score dès le début du match (Aubameyang, 13e), présents dans les duels et solides défensivement durant la quasi-totalité de la rencontre, les Gunners ont craqué en toute fin de match, à cause d’une sortie complètement ratée de Bernd Leno sur un coup franc côté gauche, qui a profité à Jorginho (83e).

Ils se sont ensuite exposés dans les grandes largeurs en voulant reprendre l’avantage, et ont logiquement été punis par Tammy Abraham, en contre (87e, 1-2).

Bouton retour en haut de la page
Fermer