Pas moins de 22 personnes ont trouvé la mort dans le naufrage d’un bateau de migrants au large de la Libye, a annoncé dimanche l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Les corps de 22 migrants ont été récupérés par le Croissant-Rouge libyen au large de la ville de Zouara, dans l’ouest de la Libye, a précisé Federico Soda, chef de la mission de l’OIM en Libye, sur Twitter où il a partagé une photo montrant plusieurs corps dans des sacs noirs alignés sur la plage.

“Ces morts douloureuses sont le résultat d’une politique de plus en plus dure à l’encontre de personnes fuyant les conflits et l’extrême pauvreté, et de l’échec d’une gestion humaine des flux migratoires”, a déploré le responsable onusien.

Mercredi, l’OIM et le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) avaient fait état, dans un communiqué conjoint, de la sauvetage de 37 migrants clandestins par des pêcheurs et du décès d’au moins 45 autres personnes lorsque le moteur de leur bateau a explosé au large de Zouara.

D’après d’autres sources libyennes, les recherches d’éventuels survivants et d’autres corps se poursuivent.

La Libye, malgré la crise politico-sécuritaire qu’elle traverse, reste un important point de transit pour les migrants fuyant l’instabilité dans d’autres régions d’Afrique et du Moyen-Orient et qui cherchent à rejoindre l’Europe. De nombreux naufrages ont eu lieu au large de la Libye ces dernières années.

Les départs de migrants depuis les côtes libyennes ont augmenté de près de 300% entre janvier et avril 2020, comparé à la même période en 2019, selon l’ONU.

Plus de 100.000 migrants ont tenté de traverser la Méditerranée l’an dernier et plus de 1.200 ont péri en mer, selon l’OIM.

Bouton retour en haut de la page
Fermer