L’envoyé spécial de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé, a annoncé lundi sa démission pour des “raisons de santé”, après près de trois ans à son poste.

“Je dois reconnaître que ma santé ne me permet plus de subir autant de stress, j’ai donc demandé au secrétaire général (de l’ONU) de me libérer de mes fonctions”, a écrit le diplomate libanais sur son compte personnel Twitter.

Né en 1951, il a été nommé en juin 2017 par le secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, en tant que Représentant spécial et Chef de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL).

M. Salamé, qui est titulaire d’une licence d’art et d’une maîtrise d’art et de droit public de l’Université Saint-Joseph au Liban, ainsi que d’un doctorat en sciences humaines de l’Université Paris III Sorbonne-Nouvelle et d’un autre en sciences politiques de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, avait succédé à ce poste à l’Allemand M. Martin Kobler.

Bouton retour en haut de la page
Fermer