Le naufrage au début de la semaine d’un bateau de migrants et de réfugiés au large de la Libye a provoqué au moins 20 victimes, a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

“Plus de 20 migrants sont portés disparus en mer après le chavirement de leur bateau au large de la Libye la nuit dernière (lundi)”, a indiqué à la presse à Genève une porte-parole de l’OIM, Safa Msehli.

Selon l’agence onusienne, trois bateaux étaient partis dimanche des côtes libyennes. Chaque embarcation de fortune rassemblait au total environ une vingtaine de personnes.

Au moment de l’arrivée du navire des autorités libyennes, l’un d’entre eux a chaviré. Presque tous les occupants sont portés disparus et considérés comme des victimes, a ajouté la porte-parole de l’OIM, lors de ce point de presse à Genève.

“Cette nouvelle tragédie souligne une fois de plus la nécessité d’accroître les capacités de recherche et de sauvetage en Méditerranée”, rappelle l’OIM.

Les 45 personnes interceptées dans d’autres embarcations par les autorités libyennes ont été ramenées dans ce pays et sont détenues. Selon le Bureau de l’OIM en Libye, 454 migrants ont été interceptés en mer et renvoyés en Libye entre le 8 et le 14 septembre dernier.

Au total, près de 6.000 migrants ayant tenté de fuir la Libye ont été interceptés ou secourus et renvoyés depuis le début de l’année. La plupart d’entre eux se sont retrouvés en détention.

“Une action européenne est nécessaire de toute urgence pour mettre fin aux retours en Libye”, a plaidé le Bureau de l’OIM dans un tweet.

Bouton retour en haut de la page
Fermer