L’Italie est favorable à “une réponse internationale” après l’explosion meurtrière qui a dévasté des quartiers entiers de Beyrouth, a déclaré jeudi soir le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio.

“Il y aura certainement une réponse internationale et je suis heureux que des pays comme la France soient en première ligne pour aider le Liban”, a affirmé le ministre italien au moment même le président français Emmanuel Macron, en déplacement à Beyrouth, annonçait la tenue d’une conférence d’aide internationale pour le Liban “dans les tout prochains jours”.

“Nous accorderons tout notre soutien au gouvernement libanais, au peuple libanais qui vivait déjà un moment difficile sur les plans politique et économique”, a promis M. Di Maio.

“Nous sommes aux côtés du peuple libanais et nous travaillerons dans les prochains jours pour leur donner le plus grand soutien possible”, a-t-il insisté.

Le ministère italien des Affaires étrangères a annoncé jeudi après-midi le départ d’un vol humanitaire pour Beyrouth “en réponse aux demandes d’assistance des autorités libanaises”.

Ce vol, “qui transporte environ 8,5 tonnes de matériel sanitaire (kits chirurgicaux et kits de traumatologie) fait suite à un premier vol qui a transporté une équipe d’experts dans les domaines de la chimie, de la biologie, de la radiologie et du nucléaire ainsi que des spécialistes dans l’évaluation des dommages structurels des pompiers et des forces armées”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer