L’Institut national de la recherche agronomique (INRA) a noué un partenariat avec la société SOWIT, une entreprise spécialisée dans l’utilisation de l’intelligence artificielle au service du développement de l’agriculture africaine, pour l’optimisation de la gestion des cultures agricoles et la rationalisation des processus de prise de décisions à l’échelle spatiale, parcellaire et territoriale.

Inscrit dans cette optique, le tandem “INRA-SOWIT” conjugue ses efforts pour mettre à disposition des agriculteurs des outils d’aide à la décision (OAD) selon la localisation de leurs champs, le type de culture à préconiser, l’itinéraire technique à adopter et les conseils agricoles adéquats, a indiqué l’INRA dans un communiqué publié mercredi.

Ainsi, en s’appuyant sur le numérique et les outils technologiques de pointe, tels que les drones, des avancées seront réalisées pour mieux capter et partager les données et, par conséquent, réduire ostensiblement les incertitudes pour une meilleure prise de décision, révèle le communiqué.

Grâce aux capteurs multi-spectraux, les drones permettent de capter plusieurs données pour fournir un conseil agronomique personnalisé aux agriculteurs, via des algorithmes certifiés, explique la même source, ajoutant qu’ils permettent également de réaliser des opérations culturales, notamment les traitements phytosanitaires, l’apport sanitaire et le lâcher des auxiliaires.

L’utilisation des drones est d’une grande utilité pour les cultures à accès difficile, comme le riz et la canne à sucre, précise l’Institut, notant que par l’utilisation de caméras spécifiques, les drones procèdent au diagnostic de la végétation sans contact pour l’estimation de plusieurs paramètres agro-morphologiques et agronomiques.

Le numérique augure d’une nouvelle ère pour l’agriculture actuelle et future, en facilitant les modalités d’accès à l’information, en faisant émerger de nouveaux enjeux, en préconisant de nouvelles formes de réponse et en reconfigurant les filières de production, autant de préalables pour promouvoir l’agriculture de précision, conclut le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer