Le festival international des arts et de la culture “Été des Oudayas” consolide l’action culturelle et artistique de la ville de Rabat, qui connait des réalisations dans plusieurs domaines, y compris dans le champ culturel qui prend la place qui lui sied dans la ville lumière du Royaume, le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj.

Dans cette manifestation, le patrimoine matériel s’associe avec le patrimoine immatériel dans une symbiose civilisationnelle remarquable, a souligné M. Laaraj qui s’exprimait dans le cadre de la 9è édition du festival, organisé du 27 au 30 juillet dans le site historique de la Kasbah des Oudayas à Rabat, évoquant la portée de l’évènement célébré par cette manifestation, à savoir la glorieuse Fête du Trône qui incarne la continuité de l’Etat marocain et la cohésion de ses composantes.

L’organisation de ce festival dans la Kasbah des Oudayas, qui donne sur l’océan atlantique, fait allusion à la longue histoire d’une région marquée par l’ouverture sur monde extérieur et le partage des valeurs de coexistance, de paix et de dialogue, a fait savoir M. Laaraj notant que le programme de ce festival associe des représentations artistiques marocaines et mondiales dans une interaction noble imprégnée des valeurs de convivialité et de fraternité.

M. Laaraj a estimé que cette édition du festival, baptisée “édition feu Al-Moussiqar Hassan Megri”, fondateur effectif du festival, est également une occasion pour rendre un hommage appuyé à cet artiste.

A cet égard, le ministre a relevé que le ministère se penche sur la production d’un album musical du défunt et d’une biographie, en reconnaissance de sa contribution aux côtés des “frères Megri” à l’enrichissement de la diversité musicale marocaine.

Par ailleurs, le responsable a affirmé que le ministère poursuit ses efforts pour le développement culturel en toute responsabilité et engagement à travers une action culturelle intégrée qui préserve et valorise le patrimoine culturel, pour la promotion de la publication, du livre et de la lecture auprès du public, ainsi que pour le renforcement de l’animation culturelle et artistique.

Au 2ème jour du festival, le public a eu le plaisir d’apprécier la musique et chant Hassani avec l’artiste Batoul Merouani qui a reçu le trophée Al Farabi. Son concert a été suivi par des chants amazighs avec l’artiste Hadda Ouakki que le festival honorée avec la Fibule d’or.

Au 3ème jour, c’était au tour du virtuose du qanoun Fourat Kaddouri, invité d’honneur de cette édition, de se produire, suivi par la Soprano Samira Kadiri.

A la clôture, le public avait rendez-vous avec l’artiste Saida Fikri, dont la longue carrière sera récompensée par le Prix Mégri de la World Music. Ensuite, ce serait au tour de l’artiste Sami Ray d’enchanter le public de la Kasbah des Oudayas.

Cette manifestation artistique organisée par le ministère de la Culture et de la Communication, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, en collaboration avec le Comité national de la musique (membre du CIM/partenaire officiel de l’UNESCO), s’inscrit dans le cadre de la stratégie du ministère visant à préserver le patrimoine culturel marocain riche et varié.

Bouton retour en haut de la page
Fermer