Le gouvernement espagnol, réuni mardi en Conseil des ministres, a décrété un deuil national de dix jours à partir de mercredi, en mémoire des victimes de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), qui a causé la mort de plus de 26.800 personnes dans le pays.

“Le deuil officiel en mémoire des victimes du Covid-19 commence mercredi dans notre pays”, a écrit le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, sur son compte Twitter, notant que ce deuil serait le “plus long” de l’histoire de la démocratie espagnole.

Cette mesure exceptionnelle vise à montrer notre “reconnaissance” pour les victimes, a-t-il poursuivi, ajoutant “leur mémoire restera toujours parmi nous”.

Le gouvernement a attendu que la région de Madrid et Barcelone, les zones les plus endeuillées par la pandémie, entament lundi la 1ère phase du déconfinement, pour prendre cette décision.

“Les drapeaux seront en berne sur tous les bâtiments publics”, a précisé la porte-parole de l’exécutif, Maria Jesus Montero, lors de la conférence de presse à l’issue du Conseil des ministres hebdomadaire.

Mme Montero a souligné qu’une grande cérémonie officielle présidée par le Roi Felipe VI d’Espagne sera également organisée en mémoire des victimes de la pandémie, dont 80% étaient âgées de plus de 70 ans.

Selon le dernier bilan donné lundi par le ministère de la Santé, l’Espagne compte 235.400 cas confirmés au Covid-19, dont 26.834 décès.

Bouton retour en haut de la page
Fermer