Tout au long du confinement instauré pour faire face à la crise sanitaire due au nouveau coronavirus, l’Ecole Supérieure des Arts Visuels (ESAV) de Marrakech, a renforcé sa présence digitale pour accompagner au mieux les étudiants des départements Cinéma et Graphisme ainsi que le grand public.

En plus des cours à distance et des journées portes ouvertes en ligne, l’ESAV, fidèle à sa tradition d’espace de diffusion de culture et de rencontres entre publics et artistes, a initié un programme en direct sur sa page Facebook, invitant réalisateurs, graphistes et acteurs culturels à prendre la parole autour de leur travail, explique cet établissement d’enseignement supérieur dans un communiqué.

En 16 ans d’existence, l’ESAV a développé un savoir-faire dans l’enseignement, la production et la diffusion artistique ainsi qu’un réseau d’artistes et de partenaires culturels, rappelle la même source, notant que c’est ce savoir-faire et ce réseau que l’ESAV désire partager à travers ce rendez-vous digital qui vient s’ajouter au calendrier culturel de l’école.

Le programme en ligne durera jusqu’à mi-juillet pour reprendre à la rentrée, lit-on dans le communiqué, précisant qu’il consiste à interviewer en direct un. invité du milieu du cinéma, du graphisme et de la culture de manière générale.

Sur un ton convivial, les conversations de l’ESAV qui durent 1h30, portent sur le processus de création artistique, le développement de projets de l’idée à la réalisation, la place de la culture et des artistes dans les sociétés post-Covid19, tient à expliquer l’ESAV.

Et de faire savoir que les conversations sont menées par le réalisateur Walid Ayoub, avec la participation d’étudiants de l’ESAV. Le public a la possibilité d’interagir avec l’invité, en 2ème partie du LIVE.

Après le succès des rencontres avec les réalisateurs Alaa Eddine Aljem (lauréat de l’école) et Faouzi Bensaïdi, la graphiste, illustratrice et plasticienne libanaise Jana Traboulsi, “L’ESAV LIVE TALKS” accueille en juin et juillet le co-fondateur et directeur de l’ESAV Vincent Melilli, le chorégraphe Taoufiq Izeddiou et la productrice Lamia Chraïbi.

La 5ème édition du Festival cinéastes et graphistes en herbe se met exceptionnellement au digital, ajoute la même source, notant que l’ESAV, depuis sa création, propose chaque année des ateliers au profit de 200 élèves des lycées de Marrakech, dans le but de leur faire découvrir le monde de l’écriture et de la réalisation cinématographique ainsi que la création graphique.

Les travaux des élèves participants sont dévoilés dans le cadre de l’événement “Cinéastes et Graphistes en herbe”, un véritable moment de partage avec les professionnels (un jury est sollicité pour décerner les Prix aux gagnants) et le grand public, relève la même source, notant que le samedi 13 juin,  le résultat de la 5ème édition de Cinéastes et Graphistes en herbe sera partagé en ligne.

Créé en 2006 par la Fondation Susanna Bierdemann, l’ESAV est un établissement privé d’enseignement supérieur à vocation de service public. L’école forme aux métiers du cinéma, du graphisme et de la communication visuelle.

Les inscriptions au concours d’accès à l’ESAV (2020/2021) sont ouvertes jusqu’au 15 juillet prochain, avec possibilités de bourses, conclut la même source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer