Le Sénat américain a adopté jeudi un projet de loi de dépenses d’urgence d’environ 8,3 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus, envoyant la législation au président Donald Trump pour promulgation, dans un effort visant à contenir l’épidémie qui se propage à travers les Etats-Unis.

Le texte, déjà adopté à une écrasante majorité mercredi à la Chambre des représentants, finance les efforts de recherche pour développer un vaccin, alloue de l’argent aux gouvernements des États et locaux pour lutter contre l’épidémie et consacre des fonds pour soutenir les efforts de riposte à l’étranger.

Il assouplit également les exigences imposées aux bénéficiaires de l’assurance santé Medicare qui reçoivent des services de télémédecine et fournit 20 millions de dollars pour financer une augmentation des prêts aux petites entreprises américaines.

M. Trump, qui a déclaré qu’il accepterait tout projet de loi approuvé par le Congrès, devrait signer la législation, qui dépasse de loin le plan initial de son administration de 2,5 milliards de dollars pour lutter contre le virus.

Les sénateurs ont adopté le projet de loi par 96-1, le sénateur Rand Paul étant le seul vote “non”. Plus tôt, les sénateurs avaient rejeté son amendement qui aurait tenté de compenser le coût du projet de loi par des coupes dans d’autres secteurs du gouvernement.

L’adoption du projet de loi au Congrès intervient alors que le nombre de personnes décédées du nouveau coronavirus aux États-Unis est passé à 11, sur 176 infections confirmées, selon les données de l’Université Johns Hopkins.

Un dernier bilan fait état de 95.000 cas d’infection dans le monde et 3.200 personnes décès des suites de la maladie Covid-19, la plupart en Chine.

Bouton retour en haut de la page
Fermer