Les Etats-Unis et le Soudan ont décidé de lancer le processus d’échange d’ambassadeurs pour la première fois depuis 23 ans, à l’occasion de la visite officielle à Washington du Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok, a indiqué mercredi, dans un communiqué, le secrétaire d’Etat américain Michael Pompeo.

“Cette décision constitue un pas en avant significatif dans le renforcement de la relation bilatérale américano-soudanaise, en particulier dans la mesure où le gouvernement de transition dirigé par des civils s’emploie à mettre en œuvre les vastes réformes prévues dans l’accord politique et la déclaration constitutionnelle du 17 août 2019”, a déclaré M. Pompeo dans ce communiqué rendu public à Washington.

“Nous sommes impatients de collaborer avec le Sénat pour confirmer un ambassadeur au Soudan”, a annoncé le chef de la diplomatie américaine, soulignant que les États-Unis demeurent “un partenaire indéfectible du peuple soudanais et de sa quête de la paix, de la sécurité, de la prospérité, de la démocratie et de l’égalité”.

Depuis sa nomination le 21 août, le Premier ministre Hamdok a dirigé le gouvernement de transition soudanais, installé un cabinet civil et procédé à des changements de personnel clé afin de rompre avec les politiques et les pratiques du précédent régime, a rappelé M. Pompeo.

Le dirigeant soudanais, a-t-il poursuivi, a démontré son engagement en faveur de négociations de paix avec des groupes d’opposition armés, a créé une commission d’enquête sur les violences contre les manifestants et s’est engagé à organiser des élections démocratiques à la fin de la période de transition de 39 mois.

A l’occasion de sa visite à Washington, M. Hamdok a rencontré mercredi le sous-secrétaire d’État aux Affaires politiques, David Hale, qui a exprimé “son soutien indéfectible à la transition démocratique du Soudan”.

Le responsable américain a souligné l’objectif consistant à achever la formation du gouvernement de transition en formant le Conseil législatif de transition, selon un communiqué du département d’Etat.

Les deux responsables ont discuté des moyens de renforcer les relations bilatérales, ainsi que des efforts de coopération susceptibles d’accélérer les progrès en vue de l’instauration d’une paix définitive entre le gouvernement et les groupes d’opposition armés soudanais.

Le sous-secrétaire américain a également demandé l’appui du Premier ministre soudanais pour réaliser des progrès sur la feuille de route politique du Soudan du Sud.

Bouton retour en haut de la page
Fermer