Les bureaux de vote ont ouvert mercredi à 8h (heure locale), au Sri Lanka pour les élections législatives qui s’inscrivent dans un contexte particulier marqué par la pandémie de la Covid-19.

Plus de 8.000 professionnels de santé assisteront environ 69.000 policiers pour assurer l’acte de vote des électeurs, y compris ceux en quarantaine.

Quelque 16 millions d’électeurs sri-lankais se sont inscrits pour les élections législatives afin d’élire les 225 membres du Parlement pour un mandat de 5 ans.

Le 2 mars, le président Gotabaya Rajapaksa avait dissous le Parlement, six mois plus tôt que prévu, et a appelé à des élections anticipées.

La commission électorale avait deux fois reporté les élections législatives en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus qui frappe le pays insulaire.

Le parti de M. Rajapaksa, Sri Lanka Podujana Peramuna (SLPP), veut basculer en sa faveur l’équilibre au sein du parlement, espérant une écrasante majorité des deux tiers.

Après sa victoire à l’élection présidentielle de 2019, le président avait nommé son frère aîné, Mahinda Rajapaksa, au poste de Premier ministre.

Selon un dernier décompte, le nombre des infections au nouveau coronavirus au Sri Lanka s’élève à 2.834 cas dont 11 décès.

Bouton retour en haut de la page
Fermer