Les produits du terroir à tendance cosmétique ou alimentaire constituent une filière fortement présente et plus vivace que jamais dans le secteur de l’artisanat marocain, apportant une dimension de nitescence sur le marché international.

Une tournée à travers les différents stands dédiés à la filière et aménagés à l’occasion de la 6ème édition de la Semaine nationale de l’artisanat (SNA), qui se poursuit jusqu’au 26 janvier à Marrakech, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, est l’occasion de découvrir des gammes complètes de soins et d’aliments naturels sans substances ajoutées et de grande qualité.

Henné, ghassoul, savon noir, huiles essentielles, ces produits naturels soigneusement sélectionnés apportent une perspective unique de ressourcement et de relaxation.

L’huile d’argan, reconnue dans le monde entier, constitue un trésor de la nature utilisé depuis des siècles par les femmes pour ses vertus cosmétiques exceptionnelles.

Approché par la MAP, Rachid El Mouadene, chargé de vente de la coopérative forestière “Alakhawat”, a souligné que celle-ci se consacre à un ensemble de produits spécifiques à la province de Chtouka Ait Baha, notamment l’huile d’argan cosmétique et alimentaire, ou encore l’huile de figue de barbarie.

“L’objectif principal de la création de la coopérative et de la vente de ses produits est de participer activement au développement de la femme rurale, un but essentiel souligné en premier lieu dans le statut de notre coopérative’’, a ajouté M. El Mouaden, précisant que “40 femmes membres bénéficient d’ateliers de formation et de programmes de lutte contre l’analphabétisme”.

Manar Zahrane, présidente de la coopérative “Manar Flor”, a de son côté, fait savoir à la MAP que ce salon témoigne de la richesse du patrimoine culturel et artistique qui fait honneur au Maroc, permettant ainsi un partage des connaissances entre artisans.

Cette Casablancaise diplômée en sciences économiques, qui participe pour la première fois à cette manifestation, a affirmé avoir choisi la bonne feuille de route pour son avenir en prenant en charge une coopérative qui dispose d’un haut potentiel d’accroissement sur le long terme.

Pour sa part, Hanane Messlagh, membre de la coopérative “Al Ikhwa”, a considéré que les produits biologiques dans lesquels ils se spécialisent, sont de plus en plus demandés par les clients, conscients de leurs bienfaits multiples sur la santé de l’Homme.

“Le ghassoul est une argile bien connue au Maroc, plus particulièrement dans les gisements de Missour”, a indiqué à la MAP cette habituée du salon, expliquant que ce type de produit n’est commercialisé efficacement que par un bouche à oreille positif des clients .

Organisée à l’initiative du ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, à travers la Maison de l’artisan, cette édition de la SNA vise à construire une image de marque pour l’artisanat marocain, à faire de cet événement un espace de rencontres incontournable pour les artisans qui souhaitent mettre en valeur leurs créations, à s’informer sur l’évolution des tendances, à trouver de nouveaux débouchés et à aider à la commercialisation du produit, tout en préservant et améliorant les revenus des artisans.

Bouton retour en haut de la page
Fermer