Les passionnés de poésie ont eu rendez-vous avec une nouvelle édition du programme culturel “voix contemporaines”, initié par la Maison de la poésie à Marrakech, pour célébrer les nouvelles voix poétiques.

Cette rencontre renouvelée, organisée sous l’égide du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (département de la culture), a été marquée par la participation et la présence de poètes (hommes et femmes) appartenant à la vague contemporaine de ce genre littéraire, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Elle se veut un moment culturel pour prendre connaissance des expériences poétiques inhérentes au champ créatif marocain actuel, ainsi qu’une fenêtre ouverte par la Maison de la poésie de la cité ocre sur les nouvelles expériences poétiques dans le Royaume.

Ainsi, cet événement a connu la participation du poète et critique Khalid Dhiba qui, ayant fait ses débuts sur la scène poétique avec son recueil “les créatures de la solitude” édité par les publications du ministère de la Culture, est considéré parmi les figures de la génération dite de “la nouvelle sensibilité poétique” à la fin des années 80 du siècle dernier.

Participe aussi à ce rendez-vous culturel, la poétesse Jamila Chakir (native de Taounate) qui s’intéresse à l’image de la femme dans la poésie marocaine contemporaine.

Professionnelle de la communication audiovisuelle à la Faculté des lettres et des sciences humaines à Fès, elle a participé à de nombreuses manifestations culturelles et artistiques.

Prend également part à ce programme, le poète Hicham El Dallouri (originaire de Guelmim), qui, tout en étant profondément intéressé par les questions de la poésie soufie, croit en la poésie porteuse d’un message ayant un impact sur la société.

Cette nouvelle rencontre de “voix contemporaines”, qui fait partie du programme de la 4ème saison 2020/2021, s’inscrit dans le cadre de la volonté de la Maison de la poésie à Marrakech de jeter des passerelles de communication, malgré la distanciation sociale, entre les poètes, les critiques, les artistes et les amoureux de poésie, en vue de faire la lumière sur les réalisations et les voix nouvelles de ce genre littéraire au Maroc.

L’épisode, qui s’est déroulé avec une présence relative d’invités dans le strict respect des mesures préventives en vigueur, a été filmé à l’espace de la Maison (Centre culturel Daoudiate) et diffusé sur les réseaux sociaux de ladite Maison (YouTube et Facebook).

Bouton retour en haut de la page
Fermer