Les Marocains établis dans les différents pays du monde ont un “rôle fondamental” à jouer dans l’élaboration et la mise en œuvre du nouveau modèle de développement émanant d’une vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour promouvoir la croissance et l’inclusion sociale, a souligné, dimanche à Maspalomas (Grande Canarie), M. Anis Birou, membre du Bureau politique du Rassemblement national des indépendants (RNI) et coordinateur de la “13ème région”.

Les marocains résidant à l’étranger peuvent apporter leur expérience, leur compétence et leur savoir-faire pour faire aboutir ce projet Royal qui se veut un catalyseur en vue de donner un nouvel élan à la dynamique de développement que connaît le Royaume dans divers domaines depuis l’intronisation de SM le Roi, a affirmé M. Birou lors d’une rencontre organisée par la Coordination du RNI en Espagne sous le thème “Quels rôles peuvent jouer les MRE dans le nouveau modèle de développement ?”

Certes, le Maroc a réalisé des progrès très considérables en matière d’infrastructures, de justice sociale et de développement humain, mais un long chemin reste à parcourir pour combler les lacunes enregistrées au niveau de plusieurs secteurs, a estimé le coordinateur de la “13ème région”, notant que les apports des Marocains du monde constituent une valeur ajoutée pour réussir ce nouveau modèle de développement voulu par SM le Roi comme un nouveau contrat social inclusif.

Les forces politiques et les acteurs sociaux sont invités, plus que jamais, à être à l’écoute des propositions, des idées, des attentes et des préoccupations de la diaspora marocaine qui a toujours fait preuve d’engagement et d’attachement à son pays d’origine et sa disposition à contribuer à son développement et à son progrès, a-t-il dit.

Après avoir mis en avant la Haute sollicitude dont SM le Roi ne cesse d’entourer les Marocains installés à l’étranger, M. Birou a relevé que cette communauté est une source de force et de fierté pour le Royaume.

Les MRE, dont le nombre dépasse les 6 millions, sont présents dans plus de 100 pays, constituent une force économique et sociale dans les pays d’accueil grâce à leur engagement et leur défense des principes universels et leur forte présence dans des institutions de plus haut niveau, a fait observer M. Birou.

 


 

 

Dans le même sillage, M. Mohamed Aujjar, membre du bureau politique du RNI, a indiqué que le lancement du débat sur le nouveau modèle de développement est une occasion pour faire entendre la voix des marocains résidant à l’étranger sur des sujets essentiels comme les libertés, le développement durable, les droits de l’homme et la promotion de la situation de la femme.

M. Aujjar, qui a mis l’accent sur la nouvelle dynamique que connaît le RNI et son engagement à s’ouvrir davantage sur les apports des Marocains du monde, a ajouté que l’objectif de cette rencontre est de lancer un débat ouvert et transparent et de discuter des moyens de réussir le développement des différentes régions du Royaume.

Dans ce sens, il a précisé que la communauté marocaine établie à l’étranger constitue une “force positive et influente” qui contribue, avec ses “idées riches et ses propositions pertinentes” au progrès du Maroc, saluant, par la même occasion l’attachement des MRE à leur pays d’origine et à son intégrité territoriale.

Le nouveau modèle de développement est un “projet d’envergure” qui requiert l’implication de toutes les forces vives de la Nation d’où la nécessité d’intégrer les marocains résidant à l’étranger comme étant une composante importante de la société marocaine, a-t-il souligné, notant que le moment est venu pour donner la responsabilité aux compétences et aller de l’avant dans l’édification du Maroc des régions.

Dans cette logique, M. Aujjar a ajouté que le RNI s’engage à accompagner les MRE pour faire entendre leur voix au Maroc et ailleurs et à prendre au sérieux leurs propositions et plus particulièrement leurs préoccupations.

M. Mohamed El Idrissi, coordinateur du RNI en Espagne, a, de son côté, appelé la communauté marocaine à l’étranger à rester mobilisée pour contribuer à la réussite du nouveau modèle de développement à travers des propositions, des projets et des idées utiles, assurant que les différentes rencontres organisées par le parti dans plusieurs pays répondent à cette logique.

Les MRE ont un rôle important à jouer pour contribuer à la mise en place d’une vision globale sur le nouveau modèle de développement appelé à être inclusif et cohérent, a dit M. El Idrissi, précisant que ce nouveau modèle doit placer le capital humain au centre de ses préoccupations.

“Nous les Marocains du monde nous sommes engagés à réussir ce chantier vital et contribuer au progrès et au développement de notre pays sous la conduite de SM le Roi”, a-t-il souligné.

M. Mohamed Lamine Hormatallah, coordinateur du RNI à Dakhla, a indiqué que les MRE sont appelés à faire preuve d’une participation effective dans les différents programmes de développement lancés dans le Royaume.

La réalisation d’un progrès global au bénéfice de toutes les régions du Maroc est tributaire de l’engagement et de la mobilisation de toutes les forces vives, dont les Marocains résidant à l’étranger, a relevé M. Lamine Hormatallah.

Bouton retour en haut de la page
Fermer