Le ministre sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, El Hadj Omar Youm, a salué jeudi à Rabat, la coopération entre le Maroc et le Sénégal, et les liens “exemplaires et séculaires” que les deux pays entretiennent sur tous les niveaux.

M. Omar Youm, qui vient de signer une convention spécifique d’échange d’expériences en matière d’examen théorique du permis de conduire avec le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, et l’ambassadeur directeur général de l’agence marocaine de Coopération internationale (AMCI), a souligné, dans une déclaration à la presse, l’importance du partage pour le progrès des deux pays amis.

Cette convention met en exergue l’échange très concis pour la mise à niveau du système de l’examen individuel du permis de conduire marocain en apportant les adaptations nécessaires au contexte sénégalais. Elle s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération, notamment la mise en œuvre de l’arrangement administratif dans le domaine de la sécurité routière, précise un communiqué du ministère de l’Equipement.

Nous sommes venus “poser le premier jalon concret” de cette coopération sur le permis de conduire, a dit M. Omar Youm, ajoutant que “le Sénégal tourne vers le Maroc pour s’inspirer de son logiciel du permis de conduire extrêmement important permettant de dématérialiser le passage, ainsi que de son modèle de développement qui donne d’excellents fruits en terme d’infrastructure et de logistique”.

Pour sa part, M. Amara a expliqué que cette convention spéciale a pour objet de “renforcer l’échange d’expériences entre la République du Sénégal et le Royaume du Maroc dans le domaine de l’évaluation théorique des candidats à l’examen de permis de conduire, que le Maroc a déjà développé et automatisé”.

M. Amara a, en outre, noté que cette convention “détaillée” vise également à préciser les conditions et les modalités des échanges scientifiques et techniques dans ce domaine, avec la collaboration de l’AMCI.

Lors de cette réunion, à laquelle a pris part l’ambassadeur du Sénégal au Maroc, Ibrahim Al Khalil Seck, les deux ministres se sont félicités de l’excellence des relations de coopérations entre les deux pays dans les domaines des infrastructures, du transport et de la logistique, et ont convenu de les développer davantage.

A rappeler que le Ministère de l’Equipement et du Transport du Royaume du Maroc et le Ministère des Infrastructures et des Transports de la République du Sénégal avaient signé, le 24 juin 2013 à Dakar, une convention relative à l’échange du savoir et à l’amélioration de la sécurité routière dans les deux pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer