Les Jeux africains ont été l’occasion pour le Maroc de prouver qu’il dispose de l’expérience, de l’expertise et du professionnalisme nécessaires pour organiser des manifestations d’envergure en peu de temps, a affirmé, samedi à Rabat, le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Rachid Talbi Alami.

Dans une déclaration à la MAP à l’occasion de la cérémonie de clôture des 12è Jeux africains organisés au Maroc du 19 au 31 août, M. Talbi Alami a indiqué qu’aucun souci n’a entravé l’organisation de cette édition qui a rempli toutes les conditions nécessaires à son bon déroulement, soulignant que le Royaume a travaillé conformément aux standards internationaux d’organisation de ce type d’événements.

Ces jeux ont également constitué l’occasion pour les athlètes marocains de se mesurer avec de grands champions internationaux, du fait que cette édition était qualificative au Jeux Olympique (JO) de Tokyo 2020, a-t-il relevé, précisant que cela a permis de faire le point sur la situation de certaines disciplines qu’il faudra développer à l’avenir.

L’infrastructure sportive du Maroc a été développée pour se conformer aux standards olympiques, a poursuivi M. Talbi Alami, soulignant que les équipements sportifs mis en place lors de ces jeux seront mis à la disposition des différentes fédération sportives en vue de former des champions de haut niveau.

Le ministre a, à cette occasion, remercié les cadres du ministère de la Jeunesse et des Sports et l’ensemble des fédérations sportives qui se sont mobilisées pour la réussite de cette édition, notant que le Royaume a également gagné en rayonnement grâce à ces jeux, d’autant que le choix de la date n’était pas fortuit puisqu’il faisait référence aux festivités des Fêtes du Trône et de la Jeunesse.

Pour sa part, le président du Comité olympique algérien et président de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), Moustapha Berraf, a indiqué qu’en un temps record, le Maroc a relevé le défi d’organiser ces jeux qui ont connu la participation de plus de 6.000 athlètes à 27 épreuves sportifs différentes dont 17 étaient qualificatives pour les JO de 2020.

Cela démontre que le Royaume dispose des moyens et des compétences permettant d’organiser des championnats d’envergure internationale, s’est réjoui M. Berraf.

L’Union africaine, les Commissions olympiques nationales africaines et les fédérations internationales ont fait montre d’une ferme volonté visant à permettre à la jeunesse de l’Afrique de pratiquer le sport et de faire valoir ses talents, a-t-il souligné, notant que cette donne fera entrer les jeux africains dans une nouvelle ère.

L’ensemble des délégations participantes ont salué l’accueil chaleureux que leur a réservé le peuple marocain et le mouvement sportif au Maroc, a-t-il fait savoir, tout en remerciant SM le Roi et les autorités marocaines pour les efforts fournis en vue d’assurer la réussite de cet événement.

Le Maroc a levé la barre haut du point de vue organisationnel, ce qui devrait pousser le pays hôte de la prochaine édition des Jeux africains à redoubler d’efforts pour maintenir le cap, a estimé M. Berraf, précisant que l’expérience marocaine aidera à l’organisation de la 13è édition.

Comme lors de la cérémonie d’ouverture, c’est le défilé des différentes délégations ayant pris part à la compétition qui a ouvert le bal, sous les acclamations du public.

Les différentes délégations se sont offert un tour de piste avant de s’aligner sur la pelouse du stade pour profiter avec le public présent de la projection d’une vidéo retraçant les meilleurs moments de cette manifestation continentale, avant qu’un spectacle sensationnel ne démarre pour honorer l’ensemble des athlètes ayant pris part à cet événement.

Ainsi, la star ivoirienne Josey, l’incontournable Franko, Aminux et Red One ont, tour à tour, fait danser le public qui a rejoint, le temps de quelques pavanes, les athlètes sur la pelouse du complexe illustrant le bel esprit qui a caractérisé ces jeux durant les 12 jours de compétitions.

Le Maroc a terminé au 5è rang du classement général de cette édition avec un total de 109 médailles dont 31 d’or, 32 d’argent et 46 de bronze, tandis que l’Égypte a dominé le classement avec 273 médailles (102 or, 98 argent et 73 bronze) devant le Nigeria qui a récolté un total de 127 médailles (46 or, 33 argent et 48 bronze), alors que l’Afrique du Sud a été classée troisième avec 87 médailles (36 or, 26 argent et 25 bronze).

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 12è édition des Jeux africains s’est déroulée dans les villes de Rabat, Salé, Témara, Casablanca, Benslimane et El Jadida, avec la participation de près de 6.500 athlètes.

Les participants aux Jeux africains se sont mesurés au kayak, au basketball, à la boxe, aux échecs, au football, à la gymnastique, au handball, au billard, au snooker et au volleyball, outre des jeux qualificatifs pour les prochains Jeux olympiques notamment l’athlétisme, la natation, le beach volley, l’haltérophilie, le cyclisme, l’équitation et le judo.

Bouton retour en haut de la page
Fermer