L’économie américaine est officiellement entrée en récession en février, selon le Bureau national de recherche économique (NBER), qui a annoncé la fin officielle d’une expansion de 128 mois.

L’expansion, qui avait commencé en juin 2009, a été la plus longue jamais enregistrée dans l’histoire du pays, souligne le Comité de suivi du cycle économique du NBER.

Les récessions sont généralement définies comme des baisses de l’activité économique qui durent plus de quelques mois, et le NBER prend souvent plus d’un an pour déclarer une récession officiellement en cours. Il tient également compte de l’ampleur et de la durée du ralentissement et de la baisse générale de l’activité dans l’ensemble de l’économie.

Le comité a déclaré que la nouvelle pandémie de coronavirus et la réponse de santé publique qui a suivi ont conduit à un ralentissement avec une dynamique différente de celle des récessions précédentes.

“Néanmoins, il a conclu que l’ampleur sans précédent de la baisse de l’emploi et de la production, et sa large portée dans l’ensemble de l’économie, justifie la désignation de cet épisode comme une récession, même s’il s’avère plus bref que les contractions antérieures”, a indiqué le Bureau dans un communiqué.

Dans le même temps, le comité a noté que la récession pourrait être de courte durée. Les États-Unis ont ajouté 2,5 millions d’emplois le mois dernier, après en avoir perdu plus de 22 millions en mars et avril. De nombreux économistes prévoient une reprise de la production économique au troisième trimestre.

Bouton retour en haut de la page
Fermer