nt7arko-VF

Après trois mois de suspension en raison de la pandémie du coronavirus, une dizaine de kayakistes âgés de six ans et plus, ont repris, dans une ambiance bon enfant, leur entraînement à la Marina de Salé, où se situe le Club Olympique Marocain.

Habitués à leur entraînement hebdomadaire, les enfants kayakistes se sont impatientés durant cette période de confinement, contraints de se priver de la pratique de leur activité sportive préférée.

“Je me sens en famille ici dans le club”, a confié Mehdi Abdelghali, qui s’est réjoui de son retour aux entraînements auprès de ses coéquipiers. “Ce sentiment a disparu durant le confinement, mes amis et mon kayak m’ont manqué”, a ajouté le kayakiste de dix ans avec un large sourire aux lèvres.

Pour Mohamed Amine Maarafi (11 ans), qui pratique le kayak au club depuis trois ans, “la période de confinement qui m’empêchait de pratiquer mon activité sportive était difficile en dépit des cours théoriques mis à notre disposition par le directeur technique.

“Dès l’annonce du retour des entraînements, j’ai été aux anges”, raconte Mohamed Amine, qui ajoute que c’est une joie et un bonheur qui ne peuvent être décrits.

“J’étais profondément triste durant le confinement car j’ai été privé du plaisir de pratiquer le kayak que j’aime tellement” a expliqué pour sa part Inès Homman (9 ans). “Je me sens désormais libre et remplie de bonheur après avoir retrouvé mes amis et mon sport préféré au Bouregreg”, a-t-elle ajouté.

De son côté, le directeur technique du Club Olympique Marocain, Rachid Jebbour, a estimé que le confinement était difficile pour les enfants, étant donné que cette tranche d’âge se caractérise parfois par une suractivité.

M. Jabbour a souligné dans une déclaration à la MAP que le club était conscient de l’impact de cette situation sur les enfants physiquement et psychologiquement, notant qu’il était impliqué dans l’organisation d’une série de cours théoriques et pratiques à travers les moyens de communication visuelle à distance pour maintenir une bonne communication entre les enfants et leurs entraîneurs en attendant le retour de l’activité.

La joie des enfants après l’annonce du retour de leurs activités sportives est indescriptible, a confié le directeur technique, qui note également la joie des parents soulagés de voir leurs enfants pratiquer leur sport préféré et quitter l’état d’angoisse causé par le confinement.

Pour sa part, la présidente du club, Nawal Hadazi, a indiqué que les cadres techniques du club ont veillé dès le début du confinement à rassurer moralement les enfants durant cette période difficile.

Dès le premier jour de la suspension des activités sportives, l’ennui et l’angoisse ont pris le dessus sur l’enthousiasme habituel des enfants qui n’arrêtaient pas de réclamer le retour des entraînements, a expliqué Mme Hadazi.

La responsable a souligné que le club s’était engagé à appliquer toutes les mesures de précaution recommandées par les autorités compétentes pour parvenir à un retour à l’entraînement en toute sécurité afin de préserver la santé et la sécurité des enfants et du staff.

La présidente du club a salué les efforts des responsables de la Marina de Salé pour le soutien permanent qu’ils ont apporté au club afin d’assurer un retour en toute sécurité, en fournissant notamment les outils de stérilisation et de désinfection nécessaires.

nt7arko-VA
Bouton retour en haut de la page
Fermer