Une conférence internationale de donateurs, organisée jeudi sous l’égide de l’ONU, a recueilli 600 millions de dollars supplémentaires pour aider les réfugiés rohingyas au Bangladesh, annoncé le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR)

“Les donateurs se sont engagés à verser 600 millions de dollars”, a annoncé à l’issue de la réunion le Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Cette somme “permettra de renforcer l’aide humanitaire”, a-t-il affirmé sur Twitter.

Les Etats-Unis se sont engagés à verser près de 200 millions de dollars supplémentaires. L’Union européenne a pour sa part promis de verser cette année 96 millions d’euros et le Royaume-Uni 53 millions d’euros.

En 2020, les Nations unies ont lancé un appel de fonds de plus d’un milliard de dollars (845 millions d’euros) pour répondre aux besoins humanitaires des près de 860.000 réfugiés rohingyas au Bangladesh et également des Bangladais vulnérables qui les accueillent.

Seulement environ la moitié des fonds nécessaires avaient été reçus à ce jour, alors même que la propagation de la pandémie de Covid-19 a engendré de nouveaux défis et besoins, raison pour laquelle le HCR, avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Union européenne, ont co-organisé une conférence des donateurs ce jeudi pour répondre aux besoins humanitaires urgents des Rohingyas déracinés à l’intérieur et à l’extérieur de la Birmanie.

M. Grandi a souligné que la solution à cette crise “reste le retour librement consenti, sûr et digne” des personnes déplacées “lorsque les conditions le permettent”.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer