Les compagnies aériennes américaines, durement touchées par la pandémie de coronavirus suite à une baisse massive de passagers, ont sollicité une aide économique de 50 milliards de dollars au gouvernement fédéral, rapportent jeudi les médias US.

La fermeture des frontières, l’annulation des conférences et réunions ainsi que des plans de vacances de millions d’Américains ont eu un impact sans précédent sur les finances des compagnies aériennes, confrontée aujourd’hui à une crise existentielle, de l’avis même des leaders de l’industrie.

En effet, de nombreuses compagnies ont annoncé dernièrement l’annulation de plusieurs lignes et le clouage au sol d’avions pour manque de passagers.

Les vols encore opérés aux Etats-Unis enregistrent une baisse considérable de fréquentation, avec un taux de remplissage d’entre 30% à 50%, alors que l’année dernière lors de la même période, les vols étaient à 80% pleins, selon des chiffres publiés par “Airline Data Inc”, site spécialisé dans la collecte de données sur les compagnies aériennes.

Le président Donald Trump a reconnu cette semaine l’impact négatif de la pandémie de COVID-19 sur l’industrie aérienne américaine, estimant que les choses se présentent encore pire pour elle que durant les attentats du 11 septembre 2001.

L’administration Trump négocie actuellement avec les républicains du Sénat un plan de relance économique ambitieux de plusieurs milliards de dollars pour venir en aide notamment aux secteurs les plus touchés par la crise tels que l’industrie du transport aérien.

Au niveau mondial, les compagnies aériennes devraient perdre 113 milliards de dollars en termes de ventes si le coronavirus continue de se propager, selon l’International Air Transport Association (IATA).

Bouton retour en haut de la page
Fermer