Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a souligné, mercredi à Rabat, l’importance cruciale que revêtent les archives, les qualifiant “d’héritage national qui reflète la profondeur historique et civilisationnelle du Maroc et de patrimoine culturel pour tous les Marocains”.

S’exprimant à l’ouverture de la première réunion du Conseil national des Archives, M. El Otmani a relevé que la responsabilité de préserver ce patrimoine incombe à toutes les composantes de la société, avec à leur tête les départements gouvernementaux.

Cité dans un communiqué du département du Chef du gouvernement, il a appelé l’institution “Archives du Maroc”, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, et le ministère de l’Economie, des Finances et de la réforme de l’administration, à mettre en place une stratégie nationale des archives, en coordination avec tous les départements gouvernementaux et instances concernés, le but étant de conserver la mémoire du Maroc et de préserver son histoire.

M. El Otmani a également appelé l’ensemble des départements ministériels à réunir, en coordination avec l’Institution “Archives du Maroc”, les conditions nécessaires pour la meilleure gestion de ses archives, d’autant plus qu’elles constituent le prolongement du travail administratif, liant son passé à son présent et mettant à sa disposition des données et des informations d’une extrême importance, à même d’accompagner la prise de décisions dans de nombreux domaines.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a affirmé que la réunion du Conseil national des archives, qui intervient au lendemain de la célébration de la journée nationale des archives (30 novembre), est l’occasion de faire le bilan des réalisations dans le domaine des archives et d’examiner les perspectives de promouvoir ce secteur dans le cadre des prérogatives dévolues au Conseil et qui consistent essentiellement à proposer des mesures susceptibles de garantir la bonne mise en oeuvre de la stratégie nationale des archives, de veiller à garantir la convergence et l’adéquation des programmes et projets y afférents et de délibérer des programmes proposés par les différents départements gouvernementaux à ce propos.

Lors de cette réunion, les membres du Conseil ont suivi un exposé du directeur d’Archives du Maroc, Jamaâ Baida, au cours duquel il s’est arrêté sur le bilan de l’institution depuis le lancement de ses activités en 2011, ainsi que sur les contraintes en ressources humaines et matérielles liées à la protection et à l’organisation des archives, ajoute la même source.

Après une longue discussion, le Conseil d’Archive Maroc a recommandé la préparation d’un projet stratégique national pour les archives en coordination, entre autres, avec les ministères de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration.

Il a aussi relevé la nécessité, pour cette institution, de disposer d’un bâtiment lui permettant de bénéficier des normes indispensables à la conservation des archives, et ce en parfaite harmonie avec la stratégie nationale en la matière.

Bouton retour en haut de la page
Fermer