Paris, 24/07/2019 (MAP)- La France, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni ont condamné fermement la démolition par Israël de bâtiments palestiniens, une pratique qui constitue « un précédent dangereux, qui porte directement atteinte à la solution des deux États ».
« La France, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni condamnent fermement la démolition par Israël de bâtiments palestiniens dans le quartier de Wadi al-Hummus, au sud-est de Jérusalem», indiquent les quatre pays dans une déclaration conjointe publiée, mardi, par le Quai d’Orsay.
«Ces démolitions ont été particulièrement graves puisque certains bâtiments étaient situés en zone A et en zone B, relevant de la compétence de l’Autorité palestinienne selon les accords d’Oslo, constituant une violation de ces derniers. Elles représentent également un précédent dangereux, qui porte directement atteinte à la solution des deux États », affirme la déclaration.
Les quatre pays, qui « demeurent fortement préoccupés par la démolition continue de propriétés palestiniennes par les autorités israéliennes », considèrent que « sauf circonstances exceptionnelles, les démolitions dans les territoires occupés sont contraires au droit international humanitaire et aux résolutions du Conseil de Sécurité des Nations unies ». « Cette pratique provoque des souffrances inutiles aux populations palestiniennes et porte atteinte au processus de paix », ont-ils considéré.
Israël a entamé lundi la démolition de 10 immeubles palestiniens dans la région de Sour Baher à Al-Qods Est, à proximité de la barrière de séparation qui isole la Ville sainte de la Cisjordanie occupée, une opération dénoncée par la Palestine et qui a suscité l’inquiétude de l’ONU.
Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), environ 350 personnes sont concernées par cette opération de démolition.

Bouton retour en haut de la page
Fermer