La deuxième conférence internationale sur la lecture et l’enseignement des mathématiques au niveau primaire s’est ouverte, lundi 28 octobre à Rabat, avec la participation d’experts dans le domaine de l’éducation, de responsables gouvernementaux et de chercheurs de la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

Cet événement, parrainé par l’Agence américaine de Développement international (USAID) et organisé du 28 au 30 octobre sur l’invitation du ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, est une occasion pour se partager les réussites et les défis à relever à même de promouvoir les programmes de lecture et de mathématiques dans l’enseignement primaire dans la région MENA.

A travers cette rencontre, des experts présenteront les dernières recherches en matière d’éducation ainsi que des études de cas en vue d’aboutir à des approches éprouvées, à même de combler les lacunes que rencontrent les élèves.

“Cette conférence, qui réunit près de 80 acteurs et experts dans le domaine de l’éducation (dont 50 représentant le Royaume du Maroc), vise à atteindre deux objectifs principaux, à savoir le partage des expériences en matière de réformes liées au renforcement du contrôle de l’apprentissage de la langue arabe et des mathématiques dans la région MENA et l’accès aux dernières recherches scientifiques internationales relatives à l’enseignement et à l’apprentissage de ces matières”, a affirmé le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi.

“Cette deuxième rencontre internationale organisée à l’initiative du ministère, après celle de 2014, aborde des thèmes principaux relatifs au développement professionnel des enseignants dans le but de suivre les réformes du secteur et de relever les défis éducatifs présentés, notamment en ce qui concerne la formation de base et la formation continue des enseignants”, a t-il poursuivi.

Selon le ministre, la conférence analysera également le rôle des évaluations nationales et internationales dans l’amélioration de l’apprentissage du corps enseignant de l’enseignement primaire et fournira des mécanismes d’adaptation et des moyens pour remédier aux obstacles entravant l’exécution du programme.

Il a également souligné que la Conférence avait inclus “les mathématiques” dans ses principaux axes, dans la mesure où elles relèvent également de l’éducation de base et permettent aussi l’organisation de la pensée, l’assimilation des outils de mesures et de l’apprentissage de la logique, capacités que doivent posséder les citoyens de demain, capables de relever des défis et de contribuer au développement durable de leur pays”.

De son côté, le chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis au Maroc, David Greene a affirmé que le développement des compétences de base dans l’amélioration des méthodes d’enseignement de la lecture et des mathématiques chez les élèves du primaire est une grande responsabilité, considérant la lecture et l’écriture comme des clés du savoir et un important moyen de mesure du développement des peuples.

M. Greene a salué les efforts déployés sur le Programme national de lecture, soulignant que ce programme a connu des résultats efficaces, dont les plus importants étaient l’intégration des approches en lecture et leur intégration dans les nouveaux manuels à partir de l’année scolaire 2018-2019.

Le responsable a également jeté la lumière sur le partenariat de longue date entre les États-Unis d’Amérique et le Maroc dans plusieurs domaines de coopération, notamment le secteur éducatif, ayant pour but d’améliorer la qualité de l’éducation et de la formation professionnelle dans les étapes du primaire et du secondaire.

La conférence a, en outre, permis un examen technique approfondi des défis et des réussites des programmes de l’enseignement de la lecture et des mathématiques en primaire dans la région, mais aussi de mettre en évidence les techniques et moyens modernes pour soutenir les compétences en lecture et en calcul.

Bouton retour en haut de la page
Fermer