Le parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir en Pologne a remporté les élections législatives et garde la majorité absolue avec 43,59% des voix, a annoncé la commission électorale nationale.

Le parti Droit et Justice a obtenu 235 sièges à la Diète qui en compte 460, ajoute la commission électorale.

La principale formation d’opposition, la Coalition civique (KO, centriste), arrive loin derrière avec 27,40% des voix et 134 députés, suivie par la gauche SLD (12,6% et 49 sièges), qui fait son retour au Parlement après quatre d’absence.

Le parti paysan PSL bénéficie de 8,55% des voix et 30 sièges, tandis que la Confédération, une formation d’extrême droite anti-système, comprenant des ultra-libéraux et des nationalistes anti-migrants, entre au parlement avec 6,8% et 11 sièges.

Le parti Droit et Justice de Jaroslaw Kaczynski obtient ainsi un nouveau mandat de quatre ans pour réaliser son programme de réformes.

Le succès du PiS est en bonne partie dû à son programme social et ses promesses généreuses qu’avait permis l’excellente performance économique de la Pologne qui affiche une croissance soutenue et un chômage au plus bas depuis 30 ans.

Lors de la campagne électorale, le parti PiS a promis de poursuivre les réformes et le programme social qui lui ont valu la fidélité des électeurs.

Le PiS a cherché à mobiliser les couches défavorisées, notamment celles des campagnes, en promettant une nouvelle allocation familiale, la baisse des impôts et la hausse du salaire minimum, mais aussi en s’érigeant en défenseur des valeurs familiales.

“Nous avons quatre ans de dur labeur devant nous, la Pologne doit changer davantage et elle doit changer en mieux”, a dit le chef du PiS.

Le PiS a néanmoins perdu la majorité absolue au Sénat, n’obtenant que 48 sièges sur 100, chambres basse et haute étant élues en même temps, mais avec un mode de scrutin proportionnel pour la première et uninominal majoritaire pour la seconde.

La participation a atteint 61,1%, un record depuis les premières élections de 1989 (organisées encore selon le système hérité du communisme).

Bouton retour en haut de la page
Fermer