Le Premier ministre sortant et chef du parti libéral, Justin Trudeau, était invité cette semaine à défendre son bilan gouvernemental lors du premier débat des chefs de partis, en français, en prévision des élections fédérales du 21 octobre.

L’environnement était, entre autres, l’un des points chauds de ce débat, qui a opposé M. Trudeau aux chefs du parti conservateur, Andrew Scheer, du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, et du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

Le Premier ministre sortant a dû s’expliquer sur l’achat du pipeline Trans Mountain dans l’Ouest canadien qui entache le bilan environnemental de son gouvernement.

Trudeau a admis que c’était une décision difficile. “Mais le fait d’avoir acheté ce pipeline nous permettra de réinvestir tous les profits pour favoriser la transition énergétique”, a-t-il soutenu.

Il a été accusé par son rival Scheer de faire campagne en utilisant deux avions. En réplique, il a fait savoir que le chef conservateur “est bien le seul” à ne pas avoir racheté ses crédits pour compenser les émissions de carbone de ses déplacements pendant la campagne.

Justin Trudeau n’était pas le seul à être sur la défensive, M. Scheer, qui a brillé par son absence lors de la grande marche pour le climat organisée à Montréal la semaine dernière, a aussi été dans la ligne de mire de ses trois adversaires.

Il a aussi dû défendre son projet de corridor énergétique au Québec. Le néo-démocrate Singh lui reproche d’ignorer le message des manifestants de la marche pour le climat et d’imposer “un pipeline au Québec, ce n’est pas acceptable”.

Andrew Scheer a réitéré qu’il arriverait à proposer une solution “gagnante-gagnante” pour la province.

Autre moment difficile pour le chef conservateur lorsqu’il a été appelé à se prononcer sur sa position sur l’avortement par ses adversaires.

Les questions de l’aide médicale à mourir, la laïcité, la protection des données personnelles, l’ALENA et l’affaire SNC-Lavalin, ont été, entre autres, au centre des échanges tendues entres les participants à ce débat.

Les chefs de partis seront de nouveau réunis lors de deux autres débats auxquels participeront aussi la cheffe des Verts Elizabeth May, et le chef du Parti populaire du (droite), Maxime Bernier.

Les prochains débats de chefs auront lieu les 7 (en anglais) et 10 octobre (en français).

Bouton retour en haut de la page
Fermer