MDJS hta nta kouayri – Romantique

Rabat – Une exposition photographique a été organisée à l’Union Sportive des Cheminots du Maroc (USCM) par l’ambassade de Hongrie à Rabat, afin de contribuer à la promotion de cette discipline dans le Royaume.

Initiée en coopération avec l’USCM, cette manifestation se veut l’occasion de faire découvrir au large public le palmarès exceptionnel sur la scène internationale de la Hongrie, où ce sport est une discipline nationale qui a réussi, à maintes reprises, à monter sur la plus haute marche du podium des Jeux olympiques et des championnats et coupes du monde.

L’objectif de cette exposition est d’inviter la jeunesse à la pratique du sport, en général, et le waterpolo en particulier, a indiqué l’ambassadeur de Hongrie au Maroc, Miklós Tromler, notant que “depuis quelques années, l’ambassade de Hongrie fait usage de la diplomatie sportive afin de promouvoir ses relations avec le Maroc ».

« J’ai toujours soutenu le waterpolo, non seulement parce que je suis un ancien poloïste, mais aussi car le sport véhicule des valeurs universelles », a-t-il estimé, relevant qu’”au-delà du sport professionnel, le sport de masse permet une conduite de vie saine et une éducation imprégnée des valeurs universelles”.

Selon le diplomate hongrois, après le succès qui a couronné le premier tournoi de waterpolo organisé en 2019 par le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, la Fédération royale marocaine de natation et l’union sportive des cheminots du Maroc, une deuxième édition était prévue en 2020, mais a due être annulée en raison du covid-19.« J’espère qu’en 2021 nous pourrons reprendre nos activités et organiser un tournoi international à Rabat », a-t-il souhaité.4

De son côté, le directeur des sports au ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Mohammed Hamimaz a souligné que cet évènement s’inscrit dans le cadre de la bonne relation de coopération en matière de sport et de jeunesse entre le Maroc et la Hongrie, saluant l’effort fourni par l’ambassade hongroise en vue de promouvoir cette relation et, plus particulièrement, dans le domaine de la natation et le water-polo, l’escrime, le handisport et autres.

« Cette exposition va permettre d’organiser d’autres évènements et de pousser nos échanges et nos programmes de coopération dans le domaine sportif avec la Hongrie », a-t-il ajouté.

En outre, M. Hamimaz a tenu à saluer le travail abattu par la Fédération royale marocaine de natation afin de développer d’avantage l’encadrement de l’instance fédérale et permettre aux jeunes de pratiquer ce sport partout au Maroc.

Pour sa part, le vice-président de la Fédération royale marocaine de natation, Aziz Rachidi Alaoui a estimé qu’au regard du développement que connait le Maroc en termes d’infrastructures, il sied de développer, en parallèle, le waterpolo.

Néanmoins, a-t-il dit, cette discipline fait face à de nombreuses contraintes, notamment sur le plan des infrastructures.

« Sur une soixantaine de clubs de natation au Maroc, ceux pratiquant le waterpolo ne dépasse pas une dizaine », a-t-il constaté, non sans amertume.

« Avec le développement de piscines dans les différentes régions du Maroc, nous sommes obligés de donner plus d’importance à cette discipline », a martelé M. Rachidi Alaoui, appelant par ailleurs à la création d’écoles dédiées au waterpolo.

Neuf fois championne olympique, l’équipe nationale de Hongrie de waterpolo est la sélection la plus titrée aux Jeux olympiques et figure régulièrement sur les podiums des compétitions internationales (Championnats du monde, Ligue mondiale, Coupe du monde et Championnat d’Europe).

L’exposition qui se tient à l’Union Sportive des Cheminots du Maroc comprend des photos retraçant l’historie du waterpolo hongrois et les différentes équipes qui ont représenté le pays, depuis la première médaille d’or aux JO remportée en 1932, jusqu’aux éditions, 2000, 2004 et 2008.

 

MDJS hta nta kouayri – Securité
Bouton retour en haut de la page
Fermer