Le niveau d’activité des ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) a atteint 44,1 millions de tonnes au titre du premier semestre de 2019, en augmentation de près de 1%, l’équivalent de 0,4 millions de tonnes, selon les résultats semestriels de l’Agence.

Cette hausse est expliquée par l’augmentation de 23,5% du trafic de l’acide phosphorique à 2,1 millions de tonnes, par la progression du trafic du soufre de 22,2% à 3,3 millions de tonnes et par l’augmentation du trafic du charbon de 13,3% à 5,1 millions de tonnes à fin juin 2019, relève l’ANP dans un communiqué.

L’ANP fait savoir que le résultat net s’est établi à 158,8 millions de dirhams (MDH), en hausse de 20,5% par rapport à fin juin 2018.

Le chiffre d’affaires a atteint plus de 1,001 milliard de dirhams, soit une augmentation de 6,9% par rapport à la même période en 2018, ajoute la même source, expliquant cette progression principalement par l’augmentation des redevances de concession de 13,7% (l’équivalent de 41,2 MDH) et par la hausse des redevances d’occupation temporaire du domaine public (OTDP) de 39,6% à 55,9 MDH et ce, suite à la conclusion de nouveaux contrats d’OTDP et à la régularisation de certaines OTDP relatives aux années antérieures.

Quant aux charges d’exploitation, elles ont diminué de 1,1% à 766,2 MDH, imputable essentiellement à la diminution des autres charges externes de 2,9% (soit une économie de charges de 5,9 MDH) sous l’effet conjugué de la baisse des charges de dragage et déroctage et l’augmentation des frais de maintenance des autres ouvrages portuaires et des autres charges de fonctionnement et à la baisse du niveau des impôts et taxes de 16,1%, justifiée principalement par la diminution des autres impôts et droits assimilés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer