Casablanca – Le TAS de Casablanca a raté l’occasion de se qualifier en phase de groupes de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), malgré sa victoire dimanche soir face aux Zambiens du Nkana FC (2-1) sur la pelouse du Complexe sportif Mohammed V à Casablanca.

Défaits au match aller (0-2), les hommes d’Abderrahim Taleb n’auraient pourtant pas pu espérer meilleure entame de la rencontre. Les Marocains n’ont pas attendu longtemps avant d’ouvrir le score et prendre de court les Zambiens gonflés à bloc avec un avantage de deux buts.

Dès la 4è minute, Mahmoud Bentayg a signé à un très beau but sur coup franc qui n’a laissé aucune chance au gardien de but zambien.

Après cette belle entame du match, les Zambiens ont réussi à mettre le pied sur le ballon sans vraiment inquiéter le portier casablancais Mahmoud Bentoumi.

Les joueurs marocains ont défendu avec un bloc bas misant sur des contre-attaques face à des Zambiens qui ont pris de la confiance durant le dernier quart d’heure de la première période.

La tactique mise en place par Taleb a fini par porter ses fruits puisqu’à la 38è minute, ses poulains ont réussi à doubler la mise sur un but de la tête d’Ayman Dairani.

A trois minutes de la pause, les Zambiens auraient pu réduire le score sur coup franc mais c’était sans compter sur la vigilance de Bentoumi.

De retour des vestiaires, les Casablancais en quête d’un troisième but salvateur, ont fini par concéder un but de Simon Mulenga (57è) compliquant la tâche des Marocains contraints d’inscrire deux autres buts pour espérer une qualification en phase de groupe de la compétition africaine.

Jouant le tout pour le tout, les hommes de Taleb ont mis le pied sur le ballon pour essayer de renverser la vapeur multipliant les assauts dans le camp zambien cantonné à défendre.

Le Nkana FC, qui défendait avec tout son effectif pour préserver son avantage de buts, ont résisté à la pression des attaquants marocains, incapables de trouver la faille face à ce bloc défensif solide et bien organisé.

Le sifflet final de l’arbitre a ainsi mis fin à l’aventure africaine du club casablancais qui a raté le coche lors de ce choc qui a pourtant bien débuté. Le TAS aurait pu rejoindre en phase de groupes la Renaissance de Berkane (exempté de ce tour) et le Raja de Casablanca qui a poinçonné son billet, cet après-midi après avoir pris le meilleur sur la formation tunisienne, l’US de Monastir (1-0, 5-6 tab).

Bouton retour en haut de la page
Fermer