Le suspect principal d’une attaque terroriste perpétrée, en juin dernier, à Reading, une petite ville à une soixantaine de Km à l’ouest de Londres, a plaidé coupable mercredi devant un tribunal britannique.

Khairi Saadallah, décrit par sa famille comme souffrant de problèmes mentaux à la suite de la guerre en Libye, avait été arrêté le 20 juin quelques minutes après avoir poignardé des groupes rassemblés dans un parc de Reading, ville de 200.000 habitants.

Trois personnes ont été tuées lors de cette attaque, dont un Américain. L’attaque, qui n’a pas été revendiquée, a également fait trois blessés qui sont tous depuis sortis de l’hôpital, selon la police de la vallée de la Tamise.

Les forces de l’ordre, qui considèrent l’attaque comme “de nature terroriste”, estiment que le suspect a agi seul et ne recherchent personne d’autre.

Le juge de la cour centrale de la couronne britannique, Old Bailey, a indiqué mercredi que Khairi Saadallah niait toute planification et toute motivation par une cause idéologique. Le procureur a, lui, réaffirmé qu’il s’agissait d’une attaque terroriste qui méritait une condamnation “à vie”.

Selon des sources sécuritaires citées par la presse britannique, le prévenu était arrivé en 2012 au Royaume-Uni et avait obtenu le droit d’asile en 2018. Il était surveillé en 2019 pour de possibles velléités de se rendre à l’étranger à des fins terroristes.

La capitale britannique fut la scène de plusieurs attaques au couteau récemment. Février dernier, la police londonienne avait abattu un homme qui avait poignardé plusieurs personnes au sud de la ville, précisant traiter cette affaire comme “un acte terroriste”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer