Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a condamné avec fermeté, les fusillades survenues en fin de semaine aux Etats-Unis, avec un bilan de 30 morts et 53 blessés, appelant à lutter contre “la violence fondée sur la haine, le racisme, la xénophobie et toutes les formes de discrimination”.
M. Guterres “condamne avec la plus grande fermeté l’attaque terroriste perpétrée à El Paso (Texas) le 3 août. Il exprime également son indignation et son choc face à la fusillade qui a eu lieu quelques heures plus tard à Dayton, en Ohio”, a déclaré son porte-parole.
“Il adresse ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes et exprime sa solidarité avec les peuples et les gouvernements des Etats-Unis et du Mexique, dont sont originaires plusieurs personnes tuées ou blessées lors de l’attaque d’El Paso”, a ajouté le porte-parole, lors de son point de presse quotidien à New York.
Le Secrétaire général souligne “la nécessité pour tous de travailler ensemble pour lutter contre la violence fondée sur la haine, le racisme, la xénophobie et toutes les formes de discrimination”, a-t-il dit.
L’auteur de la fusillade d’El Paso, un jeune homme blanc de 21 ans, aurait posté un manifeste en ligne dans lequel il dénonce notamment “une invasion hispanique du Texas”. Il se serait inspiré de la fusillade commise en mars dernier par un suprématiste blanc en Nouvelle-Zélande contre des mosquées de la ville de Christchurch qui avait fait 51 morts.

Bouton retour en haut de la page
Fermer