Le Rwanda vient de déployer cinq robots médicaux dernier cri pour assister le personnel soignant engagé en première ligne dans la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le ministère rwandais de la Santé.

Fabriqués par la société Zora Robotics basée en Belgique et portant chacun un nom rwandais, les humanoïdes remplaceront une partie du personnel de dépistage afin de minimiser le contact humain, qui expose les agents de la santé.

“Les cinq robots ont chacun la capacité de dépister entre 50 et 150 personnes par minute”, a déclaré à la presse le ministre rwandais de la Santé, Dr Daniel Ngamije.

Outre le dépistage, explique le responsable, les humanoïdes aideront aussi à la livraison de nourriture, de médicaments dans les chambres des patients et auront la capacité de relier un médecin et un patient par vidéoconférence.

“Pour les deux centres de traitement que nous avons actuellement, nous avons besoin de robots supplémentaires pour d’autres tâches telles que la désinfection dans l’espace public et nous travaillons sur ce point pour les obtenir”, a-t-il ajouté.

D’après un tweet de la société Zora Robotics, la genèse de ce projet remonte à une conférence qui s’est tenue à Bonn, en Allemagne, l’année dernière.

Les robots, qui coûtent chacun environ 3.300 dollars, peuvent prendre la température et détecter si une personne porte un masque facial ou non, selon Tommy Deblieck, co-PDG de Zora Robotics,

Avant le déploiement des robots, le Rwanda avait introduit des drones pour faire respecter les mesures de prévention et restrictions de mouvement dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Les engins volant sont également utilisés au Rwanda pour des urgences sanitaires, tels que la livraison de poches de sang dans des régions éloignées.

Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, le pays est-africain compte à ce jour 308 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 209 guérison et zéro décès.

Bouton retour en haut de la page
Fermer