MDJS-FR

Le monde du sport salue “très majoritairement” la décision du Comité international olympique (CIO) de reporter à 2021 “au plus tard” les Jeux olympiques de Tokyo à cause de la pandémie de coronavirus, malgré quelques critiques sur le retard pour l’annonce de cette décision ou ses conséquences financières.

“C’est la volonté des athlètes et nous sommes sûrs que cette décision va donner aux athlètes, aux officiels et aux bénévoles un peu de répit et de clarté dans cette situation inédite et incertaine”, indique la Fédération internationale d’athlétisme.

“Le CIO nous donne une grande nouvelle en annonçant le report des Jeux olympiques Tokyo-2020”, a dit Alejandro Blanco, président du Comité olympique espagnol, ajoutant que cela permet de garantir l’égalité de tous les sportifs et de protéger leur santé, “comme nous l’avons demandé depuis le début de cette crise”.

Morinari Watanabe, président de la Fédération internationale de gymnastique, cité dans un communiqué, souligne, pour sa part, que le président du CIO Thomas Bach et le Premier ministre du Japon Shinzo Abe ont pris une décision “très courageuse”.

“Dans cette situation difficile, nous devons être unis et solidaires. Nous ferons notre maximum pour rendre ces Jeux historiques. (La FIG) répète qu’elle fera tout ce qui est nécessaire pour adapter son calendrier aux nouvelles dates des Jeux olympiques qui seront fixées ultérieurement”, a-t-il lancé.

Pour la FIFA, elle croit fermement que la santé et le bien-être de toutes les personnes impliquées dans les activités sportives “doivent toujours être la priorité la plus haute”.

Tout en saluant la décision du CIO, la FIFA poursuit qu’elle travaillera avec les instances concernées pour aborder tous les enjeux clés liés à cette reprogrammation.

Le Kényan Eliud Kipchoge, champion olympique du marathon a qualifié cette décision de “très sage”, faisant savoir qu’il est impatient de revenir au Japon pour défendre son titre olympique l’an prochain.

Pour Vincenzo Nibali (ITA), cycliste sur route, le CIO a fait “le bon choix”. Le monde doit combattre l’urgence, le sport peut attendre, a-t-il dit, relevant que Tokyo-2020 “était peut-être l’objectif le plus important de ma saison, mais le glissement (à 2021) ne changera pas mes aspirations”.

Jonathan Koch (GER), porte-parle des athlètes au Comité olympique allemand, a souligné qu'”il est bon” que les responsables du CIO se soient rendus à l’évidence et qu’ils se soient montrés solidaires de la communauté mondiale.

Callum Skinner (GBR), ex-pistard, membre de la Commission des athlètes du comité olympique britannique, qualifie de “bonne décision” le report des JO de Tokyo à 2021.

C’est une incroyable occasion d’organiser des Jeux complets qui célébreront (espérons-le) l’entrée du monde dans une phase post-pandémie, a-t-il souhaité.

Teddy Riner (FRA), double champion olympique de judo, a donné rendez-vous pour 2021. “Nous avons un combat plus important à gagner avant”, a-t-il dit.

“C’est ce que nous attendions et réclamions. Maintenant le but c’est de rester en bonne santé les prochaines semaines, et ensuite (…) on verra ce qu’il se passe, comment vont les choses, et quand nous devrons nous préparer de nouveau”, écrit Isabell Werth (GER), six fois médaillée d’or olympique en équitation.

Ana Peleteiro (ESP), championne d’Europe en salle de triple saut, a estimé que ce changement de dernière minute pourrait provoquer en lui un sentiment de frustration, “mais je préfère prendre ça comme un espoir et considérer cette situation comme une opportunité pour arriver encore mieux préparée et avec plus de maturité à ce qui sera mes premiers JO”, a-t-elle dit.

Dan Greaves (GBR), lanceur de disque paralympique, considère que c’est “absolument la bonne décision” de reporter d’un an les Jeux olympiques et paralympiques, arguant ses propos par le fait que “la santé passe avant” et comme ça, les athlètes “peuvent maintenant prendre soin d’eux et s’assurer que leur travail sera récompensé !”.

“Je me suis réveillé avec cette nouvelle et je pense que c’est une décision correcte de la part du CIO et des organisateurs des JO (…). Tout le monde aura les mêmes chances de se préparer quand une nouvelle date sera fixée”, souligne Gabriel Medina (BRA), double champion du monde de surf.

Dans son communique annonçant le report de cet événement sportif planétaire organisé tous les quatre ans, les CIO a souligné que “dans les circonstances actuelles (…), les Jeux olympiques de Tokyo doivent être reprogrammés après 2020 et au plus tard à l’été 2021, afin de préserver la santé des sportifs et tous ceux impliqués dans les JO ainsi que la communauté internationale”.

MDJS-AR
Bouton retour en haut de la page
Fermer