La Chambre des représentants américaine, dominée par les démocrates, va examiner cette semaine une résolution qui limiterait les attributions militaires du président Donald Trump, sur fond d’escalade de la tension avec Téhéran après la frappe au drone américaine qui a tué le général iranien Qassem Soleimani la semaine dernière.

“Cette semaine, la Chambre des représentants introduira une résolution sur les attributions de guerre pour limiter les actions militaires du président contre l’Iran”, a annoncé la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi dans une lettre aux députés.

Ce texte, similaire à un autre introduit par le sénateur démocrate Tim Kaine au Sénat, “réaffirme les responsabilités de longue date du Congrès en matière de supervision en rendant obligatoire, en l’absence d’action parlementaire supplémentaire, la fin des hostilités militaires du gouvernement contre l’Iran d’ici 30 jours”, écrit Mme Pelosi.

La dirigeante démocrate a aussi critiqué la frappe militaire aérienne “provocatrice et disproportionnée” ordonnée par Trump contre l’influent général iranien, vendredi près l’aéroport international de Bagdad, soulignant qu’elle mettait en danger les militaires et les diplomates américains.

“En tant que membres du Congrès, notre première responsabilité est d’assurer la sécurité du peuple américain”, a-t-elle souligné, ajoutant que “pour cette raison, nous sommes préoccupés par le fait que l’Administration ait pris cette mesure sans consulter le Congrès et sans respecter les attributions de guerre du Congrès qui lui sont accordés par la Constitution”.

Trump avait ordonné l’attaque de vendredi dernier qui a tué le général Soleimani et le haut commandant d’une force paramilitaire irakienne, Abu Mahdi al-Mohandes. Les principaux membres du Congrès, dont Pelosi, ont déclaré qu’ils n’avaient été informés qu’après la frappe au drone.

Dans les jours qui ont suivi l’attaque de jeudi, Trump a averti de nouvelles frappes si l’Iran riposterait contre les États-Unis.

Bouton retour en haut de la page
Fermer