Sur le plan international, le polisario commence à être perçue « lucidement » et avec réalisme comme un facteur dangereux d’instabilité régionale, affirme le politologue Mustapha Tossa qui souligne l’urgence de traiter politiquement cette question.

Dans un contexte régional en ébullition et une région du Sahel en proie à toutes sortes de déchirements, la présence d’un mouvement armé devient un cauchemar sécuritaire pour l’ensemble de la région, souligne le politologue dans un décryptage sous le titre «Le polisario, un cauchemar sécuritaire international», publié sur le site français “Atlas Info”.

Selon M. Tossa, les camps sous le contrôle de cette milice armée sont de nature à créer les conditions de nidification de mouvements terroristes. D’autant plus que cette région ouverte sur le Sahel est déjà en proie à un grand redéploiement des organisations terroristes qui, tout en se livrant à toutes sortes de trafics, cherchent à établir leurs quartiers généraux, voire leurs refuges de repli.

Et de souligner que « cette réalité sécuritaire dénoncée par le Maroc depuis des lustres est en train de s’imposer dans la vision de certains acteurs de la communauté internationale. D’où l’urgence de traiter politiquement cette crise avant que la menace terroriste ne s’installe durablement et en puissance et ne devienne le grand facteur de déstabilisation de toute la région.

L’expert pointe du doigt, dans ce contexte, le soutien de l’Algérie qui continue à fournir aide et assistance aux séparatistes du polisario. “Quitte à naviguer à contre courant des réalités et des opinions”.

Il a noté que les changements qui ont eu lieu dans la géopolitique internationale ont eu pour effet immédiat de chasser les illusions qui nourrissaient le grand mensonge des soutiens aux séparatistes du polisario.

“Ce mouvement armé anachronique souffre de deux handicaps majeurs. Ses parrains algériens sont en difficulté et doivent justifier leur choix contre nature au risque de prêcher dans le désert et d’être inaudibles par les Algériens. L’autre handicap est que la communauté internationale commence à percevoir avec suffisamment de réalisme et de lucidité la grande menace déstabilisatrice de foyers armés dans cette région, constitués par les séparatistes du polisario sans autres perspectives politiques que celle de durer dans un statut quo profitable à certains mais dangereux pour beaucoup”, ajoute l’expert.

Bouton retour en haut de la page
Fermer