La Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation a focalisé son action sur les services prioritaires pour la famille de l’enseignement durant la première année de mise en œuvre de son plan 2018-2028, particulièrement l’accès au logement, la couverture médicale et le soutien scolaire, a indiqué jeudi à Rabat son président Youssef El Bakkali.

Lors d’une conférence de presse pour présenter deux nouveaux services et le bilan de la fondation, M. El Bakkali a souligné qu’au volet du logement, plus de 105.000 bénéficiaires ont tiré profit du programme FOGALIF au titre de la période 2003-2019; pour des crédits d’un montant global de 29 milliards de DH, alors que les engagements de la fondation ont atteint 3,8 milliards.

En concrétisation de son plan décennal, la fondation Mohammed VI a lancé un nouveau programme “Imtilak” 2019-2028, destiné à faire bénéficier 100.000 adhérents d’un logement à titre principal, en mettant à disposition une multitude de mécanismes d’appui au financement, a-t-il précisé, relevant que jusqu’à présent, 221 demandes ont été approuvées dans le cadre de ce service qui vient remplacer FOGALIF.

En matière d’éducation et de formation, M. El Bakkali a dévoilé le bilan du soutien au préscolaire depuis 2008, avec en particulier la construction de 18 écoles qui y sont dédiées dans plusieurs villes, tandis que le nombre de bénéficiaires s’est élevé à 22.800. L’objectif consiste actuellement de porter le nombre des établissements d’enseignement préscolaire à 82 écoles à l’horizon 2028.

En outre, un nouveau mécanisme de promotion du préscolaire a été établi à partir de la rentrée 2019-2020 au profit des enfants des adhérents, portant sur une bourse annuelle 2.000 DH pour chaque enfant inscrit à la première ou à la deuxième année de ce cycle. Selon lui, le nombre des bénéficiaires devrait atteindre près de 28.000 chaque année.

La mise en place de cette bourse s’inscrit dans le plan d’action de la Fondation pour la décennie 2018-2028 et le programme national de généralisation de l’enseignement préscolaire. La Fondation Mohammed VI contribue à la mise en œuvre de ce programme depuis juillet 2018 à travers une convention de partenariat conclue avec le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Depuis le lancement de l’opération d’inscription pour la demande de la bourse en juillet, la Fondation a reçu un total de 3.000 demandes, a-t-il indiqué, notant que cette opération se poursuivra jusqu’à 30 novembre prochain.

Côté santé, le président de la Fondation Mohammed VI a abordé le bilan de son action depuis l’année 2004, notamment concernant l’application de l’assurance maladie complémentaire au titre des dépenses des soins de santé pour les maladies graves et chroniques, ainsi que les prises en charge médicales et chirurgicales.

Il a rappelé que depuis juillet 2018, l’accent est mis sur l’amélioration du service des secours et du transport médical, sans oublier la création d’un fonds d’assistance médicale, sachant que la Fondation a pris en charge plus de 2000 cas de maladies graves.

S’agissant des projets en cours de réalisation, il a souligné qu’une étude de faisabilité a été menée en collaboration avec un bureau d’études au sujet de la mise en place de centres de santé au profit de la famille de l’éducation. L’étude porte sur les maladies qui touchent le plus le corps enseignant ainsi que sur la carte des prestations médicales et la définition des besoins des adhérents en termes de services de santé à l’horizon 2030, a-t-il expliqué.

Dans ce contexte, il a été procédé à la mobilisation du foncier devant servir à la création de ces centres de même que l’accent est mis sur l’amendement de la loi pour inscrire la prestation liée aux soins de santé parmi les missions de la Fondation.

Le président de la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation a d’autre part évoqué l’accès des enfants des enseignants lauréats du baccalauréat de la Bourse d’études universitaires “Istihkak”, dans une logique de promotion de l’excellence.

Au titre de l’année 2018, a-t-il rappel, quelque 3164 élèves ont profité d’une bourse d’étude, sachant qu’ils sont pas moins de 9189 à bénéficier d’une bourse depuis 2003.

Par la même occasion, le président de la Fondation a mis l’accent sur les différentes autres prestations dont tirent profit les adhérents, à l’instar des centres culturels, les clubs de sport, les colonies de vacances, les complexes touristiques, le pèlerinage et divers autres voyages.

Bouton retour en haut de la page
Fermer