Des centaines de personnes ont manifesté à Bruxelles contre le plan israélien d’annexion de parties importantes de la Cisjordanie occupée.

Les manifestants ont appelé, à cette occasion, à un engagement international plus fort et à des actions concrètes pour stopper ce projet qui compromettra les perspectives d’une paix durable au Moyen-Orient.

“Les Palestiniens, qui ont été opprimés et pillés par l’occupation et la colonisation israéliennes depuis le début, risquent de perdre une nouvelle partie de leur territoire”, ont dénoncé les manifestants.

“Nous ne pouvons simplement pas laisser passer cela au regard du droit international. Il est grand temps de mettre fin à cet abus de pouvoir de l’État israélien”, ont-ils insisté, appelant les gouvernements à “exercer une pression réelle sur le gouvernement israélien” afin qu’il abandonne ses plans d’annexion.

Le gouvernement israélien s’apprête à annoncer d’ici le 1er juillet sa stratégie pour traduire dans les faits le plan de paix pour le Proche-Orient dévoilé le 28 janvier par le président américain Donald Trump. Ce plan comprend notamment l’annexion par Israël de la Vallée du Jourdain et la reconnaissance de Jérusalem comme “capitale indivisible d’Israël”.

Le projet israélien d’annexion en Cisjordanie est globalement rejeté par la communauté internationale qui y voit une violation des plus graves du droit international.

Bouton retour en haut de la page
Fermer