Les prix du pétrole brut aux États-Unis ont glissé à leur nouveau le plus bas depuis 18 ans vendredi, terminant la semaine sur une baisse, en raison des répercussions de la pandémie de Covid-19.

Vendredi, durant les échanges, le prix du brut West Texas International a chuté à 17,31 $ le baril avant de clôturer à 18,27 $. Il avait ouvert vendredi à 20 $ le baril.

Les prix ont connu des baisses importantes ces dernières semaines dans un contexte de baisse de la demande liée à la pandémie de coronavirus, ainsi que des différends commerciaux entre l’Arabie saoudite et la Russie.

Depuis lors, les États-Unis et les principaux producteurs étrangers ont convenu de réduire une partie de la production de pétrole, une mesure qu’ils espéraient stabiliser les marchés alors que la demande diminue dans le monde entier.

Le groupe de grands pays producteurs de pétrole, dont la Russie et l’Arabie saoudite, connu sous le nom d’OPEP +, a récemment accepté de réduire sa production de pétrole d’un peu moins de 10 millions de barils par jour pour mai et juin.

Les États-Unis, le Brésil et le Canada, qui ne font pas partie de ce groupe, réduiront 3,7 millions de barils supplémentaires.

L’économie américaine dans son ensemble a également connu des difficultés sur fond de pandémie de coronavirus, avec une flambée des demandes de chômage, bien que les marchés des actions aient enregistré des gains ces derniers jours.

Bouton retour en haut de la page
Fermer