Les petits et moyens agriculteurs sont placés au premier rang des priorités des divers programmes du Plan Maroc Vert, a affirmé lundi à Rabat le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

L’attention toute particulière accordée à cette catégorie d’agriculteurs s’illustre à travers les grands investissements qui leur sont alloués avec plus de 43 milliards de dirhams au total, a précisé le ministre lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants.

Répondant à une question sur “la contribution du plan Maroc vert à l’augmentation des revenus des petits et moyens agriculteurs, M. Akhannouch a expliqué que les projets du pilier II du Plan Maroc Vert ont bénéficié à plus de 733.000 agriculteurs en ouvrant la voie à la mise en œuvre de 985 projets pour un budget de 14,5 milliards de dirhams.

Les projets d’agrégation agricole qui sont au nombre de soixante concernent plus de 52.000 agriculteurs agrégés, a-t-il ajouté, soulignant que les projets d’aménagement hydro-agricole ont permis l’amélioration des revenus de plus de 190.000 petits agriculteurs, une évolution qui s’est répercutée en termes de hausse de la valeur ajoutée de 5.000 à 10.000 dirhams par an.

Il a en outre fait observer que compte tenu de la prépondérance des petites exploitations dans le tissu agricole, il a été procédé à la création de plus de 8.500 coopératives agricoles et groupements d’intérêt économique, alors que les recettes des petites exploitations a nettement augmenté de 63% en comparaison avec la période antérieure au plan Maroc Vert.

Bouton retour en haut de la page
Fermer