Le personnel sanitaire espagnol s’est vu attribuer mercredi le prix Princesse des Asturies de la Concorde, pour son “esprit de sacrifice héroïque” au péril de sa vie, pendant la lutte contre le nouveau coronavirus.

Le jury a félicité les milliers de personnes qui “dans des établissements de santé publics et privés et d’autres services, ont été en contact direct avec les patients atteints du Covid-19, en première ligne dans la lutte contre cette maladie”.

Les associations de médecins ont rapporté une cinquantaine de décès parmi les personnels de santé en Espagne, où la pandémie a fait plus de 27.000 morts au total.

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, plus de 50.000 travailleurs de la santé ont été contaminés dans le pays, soit 22% du total des cas de coronavirus confirmés par tests.

“Avec leur esprit de sacrifice héroïque, en assumant des risques graves et des dommages personnels, y compris au péril de leur propre vie, ils sont déjà devenus le symbole” de la lutte contre le virus, a noté le jury.

Considérés comme les Nobel du monde hispanophone, les prix Princesse des Asturies récompensent depuis 1981 des personnes ou des institutions dans divers domaines comme les arts, les sciences et le sport.

Au plus fort de la pandémie, dans des hôpitaux débordés, les professionels s’étaient plaints du manque de lits ou de respirateurs pour les malades, ainsi que de la pénurie d’équipements pour se protéger eux-mêmes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer