Le département américain de la Défense a démenti que les forces américaines aient mené une récente attaque contre un convoi ou toute autre attaque récente en Irak.

“Les forces américaines n’ont pas mené la récente attaque contre un convoi ni aucune attaque récente ayant entraîné l’explosion des installations de stockage de munitions en Irak. Les affirmations contraires sont fausses, trompeuses et inflammatoires”, a déclaré le porte-parole du Pentagone, Jonathan R. Hoffman.

“Nous soutenons la souveraineté irakienne et nous nous sommes prononcés à plusieurs reprises contre toute action potentielle d’acteurs externes incitant à la violence en Irak”, a-t-il ajouté, dans un communiqué, notant que le gouvernement irakien a le droit de contrôler sa propre sécurité intérieure et de protéger sa démocratie.

“En tant qu’invités de l’Irak, les forces américaines opèrent à l’invitation du gouvernement irakien et respectent toutes les lois et directives”, a précisé le porte-parole, soulignant que les forces américaines coopèrent pleinement avec l’enquête ouverte par les autorités irakiennes.

Un combattant d’une force paramilitiare irakienne, Hachd al-Chaabi, a été tué dans une attaque de drone non identifié dans l’ouest de l’Irak, près de la frontière syrienne.

Un autre combattant a été grièvement blessé dans l’attaque, selon un communiqué du Hachd al-Chaabi, qui a rapidement accusé Israël d’être derrière cette attaque survenue, selon lui, “avec une couverture aérienne d’avions américains”.

L’armée irakienne a indiqué qu’une enquête était en cours pour « déterminer ce qu’il s’est passé lors de cette frappe”.

Le Hachd al-Chaabi a aidé les forces gouvernementales irakiennes à vaincre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en 2017.

Il est constitué de groupes armés favorables à l’Iran et opposés à la présence des forces américaines, déployées en Irak dans le cadre de la coalition internationale sous commandement américain, qui a aussi contribué à la lutte contre l’EI.

Bouton retour en haut de la page
Fermer