Les présidents des groupes politiques au Parlement européen ont appelé mercredi les Etats membres de l’UE à ratifier le budget 2021-2027 de l’Union et le plan de relance post-coronavirus qui lui est adossé, suite aux veto de la Pologne et de la Hongrie qui contestent le conditionnement du versement des fonds européens au respect de l’Etat de droit.

“Nous demandons au Conseil de l’UE, qui représente les Etats membres, d’adopter le paquet (budget et plan de relance, ndlr) et de débuter le processus de ratification dès que possible”, ont souligné les chefs des groupes politiques au Parlement européen dans une déclaration.

Déplorant “le retard” dans l’adoption du plan de relance, les chefs des groupes politiques ont insisté que le Parlement européen ne fera “aucune concession” sur la conditionnalité des financements de l’UE au respect de l’Etat de droit à la Hongrie et la Pologne.

“Les dirigeants du Parlement européen regrettent profondément ce blocage et réaffirment que les accords conclus (tant sur le budget pluriannuel que sur l’État de droit) (…) ne peuvent en aucun cas être rouverts”, ont-ils souligné.

L’UE est engagée dans un bras de fer sur le budget et le plan de relance européens avec Budapest et Varsovie, qui veulent l’abandon d’un nouveau mécanisme liant le versement des fonds au respect de l’Etat de droit.

L’Allemagne, qui assure la présidence semestrielle du Conseil de l’UE, a la lourde tâche de chercher un compromis. Le sujet devrait s’inviter jeudi à un sommet européen par visioconférence officiellement consacré à la crise du Covid-19.

Bouton retour en haut de la page
Fermer