Le patrimoine financier des ménages s’est élevé à 833 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2019, s’inscrivant en hausse de 5,3% après sa décélération observée une année auparavant à 4,5% après 6,5% en 2017, selon le rapport annuel sur la stabilité financière 2019.

Cette évolution recouvre une reprise de la croissance des dépôts bancaires et une orientation plus importante des ménages vers les placements en assurance vie comparativement aux placements en valeurs mobilières, indique Bank Al-Maghrib (BAM) dans son rapport, publié conjointement avec l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) et l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC).

La structure des avoirs financiers des ménages demeure globalement quasi-stable. Leurs dépôts auprès des banques représentent 82,4%, alors que la part de leurs actifs sous forme d’assurance vie a sensiblement augmenté de 0,6 point de pourcentage, s’établissant à 10,4%. La part des placements en valeurs mobilières, quant à elle, est de 7,2%.

S’agissant des dépôts des ménages auprès des banques, ils ont enregistré une hausse de 4,3% en 2019 après 3,7% en 2018 et 6,0% en 2017, totalisant 686,3 MMDH. Les résidents en détiennent une part de 73% et leurs dépôts ont progressé de 5,2%, alors que ceux des marocains résidant à l’étranger n’ont enregistré qu’une hausse très limitée de 0,9%, s’établissant ainsi à près de 185 MMDH.

Les dépôts en devises des particuliers résidents ont progressé de 2,8%, après 0,6% en 2018; leur part dans le total des dépôts des particuliers résidents demeure toutefois, limitée à 1%, note le rapport.

Cette évolution traduit une augmentation aussi bien des dépôts à vue de 4,9% à 414,4 MMDH, que des comptes d’épargne de 4,7% à 163,4 MMDH, relève la même source.

Parallèlement, les dépôts à terme, atteignant près de 100 MMDH en 2019, se sont accrus d’une année à l’autre de 2 MMDH (2,4%). Cette progression positive est la première enregistrée après trois années de baisses consécutives, au cours desquelles la part dans le total des dépôts s’est réduite à 14,6% contre de 18,9% en 2015. Au cours de cette période, il a été enregistré une tendance baissière des taux d’intérêt rémunérant les dépôts à terme.

Ainsi, les taux moyens pondérés des dépôts à 6 mois et 1 an se sont établis respectivement à 2,72% et 3,01% en 2019 contre 2,77% et 3,09% en 2018 et 2,82% et 3,12% en 2017, alors qu’ils étaient à des niveaux plus importants dans le passé (de 3,42% et 3,81% respectivement il y a dix ans). Les ménages s’orientent ainsi de plus en plus vers d’autres types de placement, notamment l’assurance vie.

Le patrimoine financier des ménages sous forme de produits d’assurance-vie, pour sa part, s’est accru en 2019 de 12,4% après 7,9% une année auparavant, souligne le rapport, expliquant que cette progression reflète l’intérêt de plus en plus croissant des ménages à ce type de placement, en lien essentiellement avec ses avantages fiscaux plus particulièrement pour les salariés.

Parallèlement, les placements des ménages en valeurs mobilières ont atteint près de 60 MMDH, en progression de 7,4% en 2019 contre 9,3% une année auparavant. Ces placements sont composés majoritairement des titres de propriété à plus de 92%, eux-mêmes, constitués d’actions et de titres d’OPCVM, ainsi que des titres de créances privées avec une part de 7,4% en 2019.

Bouton retour en haut de la page
Fermer