Les eurodéputés ont approuvé la mobilisation par l’Union européenne (UE) de 3,08 milliards d’euros pour fournir, au sein de ses Etats membres, davantage de tests et aider les professionnels de santé à prendre soin des malades dans le contexte de la crise du coronavirus.

Selon un communiqué du Parlement européen, les fonds de l’UE devraient soutenir directement les systèmes de santé des États membres dans leur lutte contre la pandémie de coronavirus.

Cette initiative devrait permettre à l’UE d'”acheter des fournitures médicales urgentes, telles que des masques ou du matériel respiratoire, de transporter du matériel médical et des patients dans les régions transfrontalières, de financer le recrutement de professionnels de santé supplémentaires pouvant être déployés dans les zones les plus touchées de l’Union, ainsi que d’aider les États membres à construire des hôpitaux de terrain mobiles”, précise la même source.

Les 3,08 milliards d’euros provenant du budget de l’UE seront déployés principalement par l’intermédiaire de l’instrument d’aide d’urgence (2,7 milliards d’euros) et du mécanisme dit “rescEU” (380 millions d’euros).

Le paquet comprend des fonds supplémentaires pour financer les vols de rapatriement (45 millions d’euros) dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, afin de réunir les familles bloquées dans des pays tiers, pour le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (3,6 millions d’euros), mais également pour aider la Grèce à faire face aux pressions migratoires accrues (350 millions d’euros) et pour soutenir la reconstruction de l’Albanie suite au tremblement de terre (100 millions d’euros).

La commission des budgets au Parlement européen avait déjà appelé en mars à la mobilisation des moyens financiers encore disponibles dans le budget 2020.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer