Le Pape François a appelé mercredi la communauté internationale à “garantir la sécurité” au Moyen-Orient, particulièrement en Syrie, dans son message de Noël en forme de tour d’horizon d’une “humanité blessée” sur tous les continents.

Dans son traditionnel discours “Urbi et Orbi” (à la ville de Rome et au monde), devant 55.000 fidèles réunis sur la place Saint-Pierre de Rome, le souverain pontife a appelé à “assouplir notre coeur souvent endurci et égoïste” afin de donner “le sourire aux enfants du monde entier”, abandonnés ou victimes de violences.

Mais c’est tout d’abord vers le Moyen-Orient qu’il s’est tourné, là où de nombreux enfants “subissent la guerre et les conflits”.

Le pape, qui vient de fêter ses 83 ans, a souhaité envoyer un message de réconfort au “bien-aimé peuple syrien qui ne voit pas encore la fin des hostilités qui ont déchiré le pays en cette décennie”.

Le Pape François a alors appelé “les gouvernants et la communauté internationale à trouver des solutions qui garantissent la sécurité et la coexistence pacifique des peuples de la région”.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer