En raison de l’évolution positive de certains indicateurs de la pandémie de Covid-19, le Gouvernement du Niger, réuni en Conseil des Ministres ce vendredi 22 mai 2020, a décidé de la suspension de plusieurs mesures préventives prises dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie.

Il s’agit notamment de l’interdiction des ateliers et séminaires sur toute l’étendue du territoire national ; la réduction du personnel au strict minimum dans les services et le réaménagement des  horaires de travail. Ramenés de 08h00 à 14h00, ces horaires sont revus au temps de travail habituel, à savoir de 08h00 à 1730 du lundi au jeudi et de 08h00 à 13h00 le vendredi.

Notons qu’auparavant plusieurs autres de ces mesures préventives prises contre le Covid-19 ont été levées depuis le 13 mai dernier, notamment l’isolement de la ville de Niamey, la fermeture des lieux de culte.

De même, la réouverture des établissements scolaires est prévue pour le 1er juin prochain.

Toutefois, précise le communiqué du Gouvernement, pour réduire la circulation du virus et arrêter la propagation de la pandémie, des mesures de prévention sont indispensables et sont actuellement entreprises, notamment la désinfection des lieux des contacts ; le contrôle des dispositifs de prévention des infections ; la gestion des déchets issus des lieux de confinement ; la gestion des dépouilles mortuaires et la désinfection régulière des ambulances et véhicules de riposte ; la désinfection des lieux de cultes,  etc.

Notons qu’à la date du vendredi 22 mai 2020, sur 4.291 testés, 937 patients ont été déclarés positifs au COVID-19 au Niger. Parmi ces 937 cas, 113 sont en cours de traitement, 764 sont sortis guéris et les 60 autres sont décédés. 

Par rapport au confinement, 11.296 personnes ont été confinées, 10.284 personnes sont sorties du confinement ; 1.012 personnes sont en cours de confinement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer