En plein cœur de Rabat, ville lumière et capitale de la culture, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI) offre une approche innovante de découvrir la cité millénaire, et place surtout les talents artistiques au service de son positionnement touristique.

Ce monument phare a accueilli, en six ans d’existence, les œuvres de grands noms des divers courants artistiques, des expositions internationales et bien évidemment des créateurs marocains. Un dynamisme révélateur de cette complémentarité entre le tourisme et la culture, tous deux synonymes de découverte et d’ouverture sur l’art et la créativité.

“La culture est un levier de développement social et économique; elle contribue à enrichir la carte touristique et incite encore plus les touristes à choisir la destination +Maroc+”, a confié à la MAP le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi.

Tout en affirmant que l’art et la culture sont aujourd’hui des éléments essentiels du positionnement touristique de Rabat, le responsable insiste sur le choix de démocratiser, de pérenniser et d’ancrer l’art dans l’esprit de tous les Marocains. “Nous allons continuer d’organiser de grands rendez-vous culturels pour permettre à tout le monde et aux visiteurs étrangers de découvrir le Maroc culturellement riche d’un patrimoine diversifié”, a-t-il indiqué.

Doté d’une architecture bien intégrée dans son environnement à proximité de quartiers historiques de la capitale, le musée Mohammed VI plonge les visiteurs dans un périple à travers les grandes œuvres d’artistes de renom marocains et étrangers, dans une parfaite illustration de cette relation fusionnelle qu’entretiennent les musées et le tourisme.

Prié de dire si la crise née du coronavirus n’affecte pas les plans d’action du FNM, M. Qotbi a souligné que “la pandémie existe mais nous ne devons surtout pas baisser les bras”. Offrir l’art en partage c’est donner de l’espoir et de la lumière, a-t-il expliqué, relevant que “notre mission est de contribuer à la démocratisation de l’art et l’accessibilité des Marocains aux musées”.

C’est l’une des raisons pour lesquelles, a-t-il relevé, la FNM a lancé la gratuité tous les vendredis pour tous les Marocains, plus particulièrement pour les étudiants et les enfants afin de leur donner l’habitude de rendre la culture comme un élément essentiel dans leur quotidien.

En cette période de pandémie, force est de constater selon lui que le musée continue d’offrir l’art en partage, comme en témoigne le grand nombre de visiteurs que connait l’exposition “les peintres marocains dans les collections nationales, de Ben Ali R’bati à nos jours”. Cet évènement se tient jusqu’au 15 décembre au musée Mohammed VI, malgré la pandémie et le respect des normes sanitaires.

Côté collections, la fondation dispose d’une riche collection d’artistes marocains provenant des fonds du ministère de la Culture et de l’Académie du Royaume du Maroc, des œuvres qui sont présentées au MMVI jusqu’au 15 décembre dans l’exposition “les peintres marocains dans les collections nationales, de Ben Ali R’bati à nos jours”. Cette exposition, a-t-il assuré, remporte un succès incroyable notamment du point de vue du nombre de visiteurs, en dépit de la pandémie de la Covid-19.

D’après M. Qotbi, il a été décidé dans ce contexte de consacrer toutes les expositions au patrimoine moderne et contemporain avec, en substance, la rétrospective “Gharbaoui : l’envol des racines” jusqu’au 8 février 2021, et la rétrospective de Fouad Bellamine à partir du 20 novembre 2020.

“Il est important pour nous de contribuer à fidéliser le public et à lui faire découvrir nos artistes marocains pour qu’ils s’approprient et découvrent leur propre histoire et la variété de leur patrimoine artistique”, a-t-il soutenu.

En tant que “capitale de la culture”, Rabat va accueillir en avril prochain l’exposition-événement «Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc». Eugène Delacroix a été le premier ambassadeur de la lumière, des couleurs, des saveurs et de l’hospitalité marocaine. C’est pour la première fois qu’une exposition lui sera dédiée à Rabat avec les objets marocains qui ont accompagné toute sa vie, a conclu le président de la FNM.

Bouton retour en haut de la page
Fermer