La Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) organise les 16 et 17 novembre courant à l’hippodrome Casablanca-Anfa, la 5ème édition du Meeting International du Maroc.

Cette prestigieuse compétition joue un rôle majeur dans le rayonnement de la filière courses marocaines à l’international, a souligné le directeur général de SOREC, Omar Skalli, lors d’une conférence de presse, dédiée à la présentation de cet événement sportif.

Cet événement, qui constitue l’un des grands rendez –vous de courses de chevaux, sera marqué par les épreuves phares en l’occurrence les prestigieux Grands Prix de SM le Roi Mohammed VI du Pur-sang Anglais (16 novembre) et du Pur-sang Arabe (17 novembre), a-t-il précisé.

Pour sa part, le directeur pôle courses de chevaux chez SOREC, Hicham Dabagh, a indiqué cette manifestation sportive connaitra quatorze courses dont huit internationales sont programmées lors du weekend.

Plus de 100 chevaux seront au top départ des différentes courses de ce weekend et qui représenteront le Maroc, la France, l’Espagne, la Pologne, les Emirats Arabes Unis, le Qatar et le Sultanat d’Oman, a-t-il ajouté.

M. Dabagh a fait observer que deux nouvelles courses s’ajoutent au programme de cette édition. Il s’agit, a-t-il précisé, du Prix Vichy, une course organisée en l’honneur du jumelage de l’hippodrome de Casablanca-Anfa et l’hippodrome de Vichy Bellerive ainsi que le Prix FEGENTRI, une compétition prestigieuse dédiée aux cavalières amatrices qui vient d’intégrer le Maroc dans son circuit mondial. L’étape marocaine du Prix FEGENTRI accueillera neuf participantes venant de différents pays.

Cet événement sportif bénéficiera d’une large couverture médiatique, à l’échelle nationale et internationale ainsi que sur des réseaux sociaux.

Un total de 2400 courses de chevaux ont été organisées en 2018, avec la participation de 240 jockeys professionnels et apprentis.

Ces courses (5 jours de courses par semaine en moyenne) ont eu lieu à sept hippodromes à savoir Casablanca, Rabat, Khemisset, Meknès, Settat, El Jadida, Marrakech.

La Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) est créée en mars 2003 sous la tutelle du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. A partir de 2011, Elle a eu pour mission de doubler la part des activités équestres dans le PIB du Maroc d’ici 2020

L’accent de la SOREC est mis sur le développement des usages traditionnels et plus modernes du cheval, la sauvegarde de la race Barbe et une professionnalisation du secteur du sport hippique. Entre 2009 et 2014, son action a permis de faire passer le nombre de naissances annuelles de chevaux Barbe de 40 à 200.

Bouton retour en haut de la page
Fermer