La Bourse de Casablanca a achevé l’année écoulée en bonne mine, ses deux principaux indicateurs, Masi et Madex, progressant respectivement de 7,11% et 7,43%.

Au terme des 246 séances de 2019, le Masi, indice global composé de toutes les valeurs de type action, a atteint 12.171,9 points et le Madex, indice compact composé des valeurs cotées au continu, a avancé à 9.919,25 points.

L’indice FTSE CSE Morocco 15 s’est bonifié de 5,52% à 10.837,91 points et le FTSE Morocco All-Liquid de 7,72% à 10.507,58 points.

L’indice de référence Environnement, Social et Gouvernance (ESG) “Casablanca ESG 10” a gagné, quant à lui, 5,16% à 953,03 points.

Sur le plan sectoriel, 17 secteurs des 24 représentés à la cote casablancaise ont terminé 2019 dans le vert avec des hausses oscillant de 35,06% pour le compartiment “Materiels, logiciels & services informatiques” jusqu’à 0,32% pour les assurances.

Contre-tendance, le secteur “Ingénieries & biens d’équipements industriels” a réalisé la mauvaise performance annuelle avec une chute de 57,83%, tandis que l’Immobilier a reculé de 36,19%.

Pour ce qui est de la capitalisation boursière, elle a avoisiné les 626,7 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, dominée par Itissalat Al-Maghrib (134,5 MMDH), Attijariwafa Bank (104,7 MMDH) et BCP (56,1 MMDH). De son côté, le volume global des échanges s’est établi à plus de 75 MMDH.

Par ailleurs, Attijariwafa Bank, Itissalat Al-Maghrib et BCP ont été les instruments les plus actives de l’année avec des parts respectives de 22,16%, 17,39% et 8,82%.

Bouton retour en haut de la page
Fermer