Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a mis l’accent sur le caractère stratégique des relations unissant l’Espagne au Maroc, soulignant que les deux pays “voisins et amis” sont animés d’une volonté ferme pour développer davantage leurs relations de coopération.

“Le Maroc est un partenaire stratégique pour l’Espagne” dans tous les domaines de la coopération bilatérale, a affirmé M. Grande-Marlaska dans un entretien à la MAP à l’occasion de sa visite au Maroc, la septième depuis sa nomination à la tête du ministère espagnol de l’Intérieur en juin 2018.

“Le gouvernement espagnol et le ministère de l’intérieur évaluent très positivement l’état actuel de la coopération et de la collaboration avec les autorités marocaines et en particulier avec le ministère de l’intérieur marocain”, a relevé le responsable espagnol, ajoutant que “cette relation étroite et fluide porte ses fruits dans un grand nombre de domaines, au bénéfice des ressortissants des deux pays”.

Dans ce sens, M. Grande-Marlaska a fait part de la “volonté ferme” de son département d’aller de l’avant dans cette “action commune sur la même voie de confiance mutuelle en vue de réaliser les objectifs communs”.

“Les opérations conjointes entre les forces de sécurité espagnoles et marocaines dans des domaines tels que la lutte contre le terrorisme ou la lutte contre les organisations impliquées dans la criminalité sont un meilleur exemple qui illustre l’étroite collaboration entre les deux pays et la manière dont cette coopération se traduit par l’amélioration de la sécurité et du bien-être des ressortissants espagnols et marocains”, s’est félicité le ministre espagnol, assurant que “cette coopération entre les services de sécurité est fondée sur la confiance mutuelle et sur des relations solides et stables”.

Outre le volet sécuritaire, M. Grande-Marlaska a mis en relief l’engagement de son pays pour poursuivre sa coopération avec le Maroc en matière de gestion des flux migratoires illégaux.

“L’Espagne est consciente qu’elle partage avec le Maroc une forte pression migratoire et s’engage à continuer à renforcer la collaboration et le soutien mutuel dans ce domaine”, a-t-il dit, ajoutant que, dans le contexte actuel, “cette coopération est particulièrement pertinente en ce qui concerne la route de la côte atlantique et les arrivées de migrants irréguliers aux îles Canaries”.

En plus, a fait savoir M. Grande-Marlaska, l’Espagne défend au sein de l’Union européenne la “nécessité de donner la priorité à la dimension extérieure dans la politique migratoire commune et de renforcer la coopération avec les pays d’origine et de transit”.

Dans ce contexte, le ministre espagnol a indiqué que sa visite au Maroc vise à renforcer les “excellentes relations” entre les deux départements, qui sont le reflet de la « bonne santé » dont jouissent les relations entre les deux Royaumes en tant que pays “voisins et amis”.

“C’est ma septième visite officielle au Maroc depuis juin 2018, date à laquelle j’ai pris en charge le portefeuille de l’Intérieur du gouvernement espagnol, ce qui montre clairement que le Maroc est un partenaire prioritaire pour le gouvernement espagnol”, a conclu M. Grande-Marlaska.

Bouton retour en haut de la page
Fermer